Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

11èmes Jeux Africains : Léon Alfred Opimbat, le sport un véritable outil de développement économique


Par | Dimanche 6 Septembre 2015 | Lu 210 fois | 0 Commentaire

Kintélé, (Stardducongo.com) - Parmi les allocutions prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture des 11èmes Jeux Africains, l’on note celle du ministre des sports et de la jeunesse du Congo et président du Comité d’organisation des Jeux Africains (COJA), Léon Alfred Opimbat.



Léon Alfred Opimbat
Léon Alfred Opimbat
La ville de Brazzaville et le Congo s’honorent de la confiance qui l’a été faite par toute l’Afrique pour le retour des Jeux Africains à leur berceau, berceau de l’olympisme africain, 50ans après les 1ers jeux africains qui sont déroulés à Brazzaville, du 18 au 25 juillet 1965, a déclaré le patron du sport congolais.

Pour Léon Alfred Opimbat, les 11èmes Jeux Africains Brazzaville 2015, sont donc la célébration du sport et de la jeunesse sportive africaine dans sa réminiscence, mais aussi dans les perspectives. Dans la réminiscence de la volonté des pères des Etats africains indépendants qui, poursuit-il, effectivement, s’étaient engagés à créer des conditions de regroupement de la jeunesse sportive africaine et pour favoriser le rapprochement des peuples en donnant l’occasion aux jeunes de différents pays à competir pour mieux se connaitre et de se comprendre.

Cette même réminiscence, selon Leon Alfred Opimbat, est encore dans l’ambition de faire découvrir à la jeunesse contemporain, des étoiles athlétiques africaine de centre et d’ailleurs tels que Rahmed Kamoudi, Keyno, Henri Elendé et bien d’autres dont les performances ont servi de modèles pour la construction pendant 50 ans d’une élite dont la reconnaissance internationale s’affirme d’une manière continue. Dans ce cadre, le ministre congolais a salué les performances des athlètes africains, en général et kenyans, en particulier, pour avoir remporté, il y a quelques jours, le plus grand nombre des médailles aux derniers championnats mondiaux d’athlétisme.

Outre les aspects cités ci-hauts, le ministre Opimbat jeté aussi un regard dans l’avenir, en termes de perspectives, celle pour la construction d’une jeunesse sportive décomplexée à partir des atouts engrangés durant 50 ans et également pour permettre, grâce à la comparaison, à la modélisation et la réification, la construction afin de consolider les performances structurelles et sportives.

A tout seigneur, a tout honneur ! Le ministre congolais des sports a loué les efforts du Chef de l’Etat congolais pour sa vision, sa qualité de bâtisseur en instruisant le gouvernement de la République aux fins de donner les réponses au cahier de charge des propriétaires des jeux.

Outre ces aspects, le Chef de l’Etat est un et panafricaniste du fait que, prenant en compte le fait que l’Afrique et dont le Congo est en pleine croissance démographique que le sport devient un véritable outil de développement économique, il a pris l’initiative et l’engagement de construire des infrastructures sportives modernes à travers tous les départements du Congo, aux côtés de celles existantes.

Joyau complexe sportif de Kintélé, appelé « complexe de la Concorde », ce gigantesque structure sportive comporte le stade de « l’unité » avec une capacité de plus de 60.000 places ; le palais des sport « la fraternité » de 10.000 places ; le complexe nautique « la paix » de 2000 places ; le village des jeux pouvant loger près de 8000 athlètes. A ce complexe sportif, s’ajoutent, dans les quartiers de Brazzaville, 4 gymnases de 3000 places chacun.

Cette volonté du Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso traduit en acte, est le signal fort à la jeunesse sportive de s’approprier ce patrimoine inestimable que le Congo met à sa disposition.

Par ailleurs, la réponse largement positive de l’Afrique à ce grand rendez-vous sportif est un message d’espoir. Pour cette 11ème édition, 49 pays prennent part dans 22 disciplines.

Six Chefs d’Etat ont pris part à la cérémonie d’ouverture des 11èmes jeux Africains, à savoir, Ali Bongo Ondimba (Gabon) ; Boni Yayi (Benin) ; Manuel Pinto Da Costa (Cap-Vert) ; Faure Gnassingbé (Togo) ; Cathérine Samba Panza (RCA) et Denis Sassou N’Guesso, d’autres pays ont été représentés.
Depuis ce matin, les athlètes venus de toute l’Afrique sont déjà sur l’aire de jeu pour décrocher des médailles.
Le rendez-vous est pris le 19 septembre courant pour faire un bilan.

Wil De Nils
Lu 210 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes