Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

20ème anniversaire de la mort d’Abéti Masikini : Honorer la mémoire de la chanteuse, à sa juste valeur


Par La Semaine africaine | Mardi 18 Novembre 2014 | Lu 436 fois | 0 Commentaire

Il n’est pas trop tard pour parler de la célébration de l’anniversaire de la mort de la chanteuse congolaise (RDC) Abeti Masikini (Elisabeth Finant, de son vrai nom), rappelée à Dieu, le 28 septembre 1994, à Villejuif, en France.



Abeti Masikini, chanteuse au talent innombrable.
Abeti Masikini, chanteuse au talent innombrable.
Des suites d’un cancer du col de l’utérus. La «Tigresse aux griffes d’or», comme aimaient l’appeler ses nombreux admirateurs, est née, le 9 novembre 1954, à Kisangani, chef-lieu de la province orientale, en R.D. Congo.

Artiste de renommée internationale, Abeti Masikini a eu le mérite de beaucoup contribuer à l’émergence de la culture congolaise, à travers le monde.
A l’occasion des vingt ans de sa disparition, plusieurs activités ont été organisées par la Fondation qui porte son nom, sous la coordination de Mado Ekené, ancienne collègue de classe et amie intime de l’artiste. En présence de sa famille et des invités, pour se souvenir d’elle: le dépôt de gerbes de fleurs sur sa tombe, au cimetière de la Gombé, une messe d’action de grâces dite à Maisha park, lieu historique de rencontre de musiciens congolais, puis, il s’en est suivi une série de témoignages.
Sur le plan artistique, la chanteuse fut une dame courageuse, avec les qualités d’une grande travailleuse. Cela a fait d’elle une célébrité à la dimension internationale.
Chanteuse au talent innombrable, elle fut, aussi, l’une des artistes africaines à avoir révolutionné la musique sur le continent, en fusionnant différents rythmes du monde au folklore de son terroir. Sa riche discographie et ses nobles prestations à travers le monde ont fait d’elle un véritable porte-étendard de la culture congolaise dans le monde. L’itinéraire d’Abeti se compose de deux hémisphères séparés par la ligne de l’Equateur que sera, pour elle, l’année faste 1973, celle de la consécration internationale, du triomphe du 9 mars 1973, au Carnegie Hall de New York avec l’honneur rarissime d’être, le lendemain, à la ‘’une’’ du New York Times. A son tableau de chasse, cette même année, un concert à l’Olympia où elle reviendra deux ans plus tard. Sans oublier son concert au Zénith et ses spectacles mémorables, en Chine, où une Chinoise avait pris l’initiative d’interpréter ses œuvres.
Témoignant sur l’artiste, du point de vue social, avec ses qualités féminines, Mado Ekené a affirmé: «J’ai passé une tendre jeunesse ensemble avec Abeti. Elle était une belle créature à la beauté remarquable et imposante, aux allures d’une diva qu’elle est devenue quelques petites années plus tard. Je me souviens de la belle époque des années d’études au lycée Sainte Thérèse, à Kisangani, et au bon parcours, à l’internat de Bamb, toujours dans la province orientale. C’est là que nous étions pendant des années pleines d’amour pour notre épanouissement spirituel, intellectuel et moral. On a eu à prendre conscience sur les responsabilités qui nous attendaient dans la vie, le sens du partage, de la compassion et de l’amour du prochain».
D’après elle, cette éducation a permis à Abeti Masikini de devenir une bonne mère de famille avec des enfants qu’elle a laissés. De nombreux mélomanes pensent que la valeur intrinsèque d’Abeti Masikini mérite une reconnaissance louable et une dimension à la hauteur de son talent. Et voudrait qu’une avenue de Kinshasa puisse être débaptisée: Abeti Masikini, à l’instar des avenues qui portent les noms de Joseph Kabaselé «Grand Kallé»; du Grand maître Luambo Makiadi «Franco»; Tabu Ley «Rochereau», etc.
Rappelons que la célébration des vingt ans de la disparition d’Abeti Masikini est intervenue en amont du projet «Année Abeti Masikini», dont le lancement officiel est prévu, les 28 et 29 novembre 2014, au Grand hôtel de Kinshasa. Et tenant compte de la renommée de l’artiste, l’événement sera étendu à Lubumbashi (Katanga), Kisangani, en Afrique de l’Ouest, à Paris, jusqu’en Allemagne. Le but étant d’honorer la mémoire d’Abeti Masikini, à sa juste valeur.

Alain Patrick MASSAMBA
Lu 436 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes