Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

3ème édition du Sorom fashion independance women (Sfiw) : Adriana Talansi et Corine Bilongo se taillent la part du lion


Par La Semaine africaine | Jeudi 14 Août 2014 | Lu 1668 fois | 0 Commentaire

Les deux stylistes ont, respectivement, remporté les prix de meilleures créatrices de mode et d’accessoiriste, au terme de la troisième édition du Sorom fashion independance women (Sfiw), qui s’est déroulée à Brazzaville, le 8 août 2014, dans un hôtel de la place.



Adriana Talansi (à g.) et Corine Bilongo (5ème de la g. vers la dr.).
Adriana Talansi (à g.) et Corine Bilongo (5ème de la g. vers la dr.).
Les prix de meilleurs mannequins ont été également décernés à Chadou Nganga (féminin) et Guy Vartan (masculin), au cours de cette soirée des créatrices de la mode, célébrée, cette année, sur le thème de «l’unité nationale».

Au total, quinze manne-quins, dix filles et cinq garçons, ont procédé à la présentation des tenues confectionnées par cinq créatrices en compétition, à savoir: Saint-fort Rose, Lili Mavila, Galina, Adriana Talansi et N’gie. Au premier passage, les mannequins ont défilé seuls, exhibant les différentes tenues; et au deuxième passage, ils étaient accompagnés des créatrices de ces tenues. Ces dernières ont expliqué au jury la symbolique que revêtaient leurs tenues. La styliste Saint Fort Rose, par exemple, a habillé ses mannequins aux couleurs de la République (vert, jaune, rouge), pour lier ses créations au thème retenu cette année, «l’unité nationale».

De son côté, la styliste Adriana Talansi a confectionné une robe en pagne teinté du raphia, appelée la «tenue d’éléphant». «C’est une manière de valoriser le tissu traditionnel, afin de mettre en valeur la femme africaine, en général, et la femme Congolaise, en particulier», a-t-elle expliqué, devant les membres du jury, présidé par Mme Olympio (du magazine A plus); Mme Antoinette N’guesso (de la boutique Prestige Even); Mme Madzengue (de la compagnie Ecair); M. Sinkoula (de l’Agence nationale de l’artisanat) et M. Jean Denis Mondjo (de Solutions BTP entreprise). Ils (les membres du jury) ont reconnu le talent de toutes les cinq créatrices, avant de délibérer sur celle qui a pu se distinguer. «Elles ont toutes confectionné de beaux objets, il nous a été difficile de choisir; mais il a fallu, quand même, avoir une gagnante, ce soir», a déclaré la présidente du jury, Mme Olympio, qui a également exprimé l’épatement du jury de voir les accessoires( chapeaux, sacs, sacoches, bracelets, foulards et biens d’autres accessoires qui accompagnent l’habit) de qualité confectionnés par les deux créatrices en compétition, Jenny et Corine Bilongo.

Après délibération, le jury a jeté son dévolu sur Adriana Talansi, comme meilleure créatrice de mode, et Corine Bilongo, comme meilleure créatrice d’accessoires. La première a reçu une enveloppe d’un million de F. Cfa, offerte par l’Agence nationale de l’artisanat; la deuxième, une enveloppe de cinq cent mille F. Cfa. Biens d’autres cadeaux leur ont été aussi offerts par les différents partenaires et sponsors de cet évènement. Les mannequins qui ont presté pour ces créatrices ont été également récompensés. Ainsi, Chadou Nganga a remporté le prix de meilleur mannequin féminin, avec, en prime, une enveloppe de trois cent mille francs Cfa; celui de meilleur mannequin masculin est revenu à Guy Vartan, assorti d’une enveloppe de deux cent mille francs Cfa. Ils ont aussi bénéficié de nombreux présents de la part des partenaires du groupe Sorom Color. Le prix de meilleur espoir est revenu à Cezanelle, un jeune mannequin pétri de talent.

Cette soirée a été agrémentée par le groupe BanaC4 (venu de Paris), le rappeur Rcfa et Duce.
Rappelons qu’avant la tenue de ce concours, le président directeur général du groupe Sorom Color, Romaric Oniangué, avait animé une conférence de presse, le 7 août 2014, à Brazzaville, pour spécifier le but visé par Sorom Fashion. «Sorom Fashion indépendance women est un concours novateur qui permet aux créateurs de mode et stylistes en herbe, de partager leur passion et de se mettre en exergue, au cours d’une soirée de rêve aux cotés de créateurs reconnus mondialement. Notre objectif est de promouvoir la créativité chez la jeune fille Congolaise, de la pousser à entreprendre dans le domaine de la culture et de l’artisanat. Sfiw3 vise aussi à faire la promotion de la jeunesse, à travers l’industrialisation de la mode au Congo; montrer que l’Afrique a des talents», a-t-il indiqué.

Grévy Joël NDONGO OKEMBA
(stagiaire)
Lu 1668 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes