Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

4ème édition du F.i.k (Festival international Kimoko) : Le théâtre au service de la protection de l’environnement


Par | Jeudi 10 Novembre 2011 | Lu 622 fois | 0 Commentaire



4ème édition du F.i.k (Festival international Kimoko) : Le théâtre au service de la protection de l’environnement
Du 25 au 30 octobre 2011, l’Espace du Trentenaire de la société Total & P Congo, au Km4, à Pointe-Noire, a vibré au rythme de la 4ème édition du F.i.k (Festival international Kimoko). Une édition placée sous le thème: «La place du théâtre dans la protection de l’environnement». Les cérémonies d’ouverture et de clôture étaient patronnées par Jean Omer Ntadi, directeur des musées, monuments et sites historiques, représentant le ministre de la culture et des arts. En présence, notamment de Chardin Kala, le directeur du Festival international Kimoko.
Au programme de cette quatrième édition du F.i.k: dix-neuf spectacles, au total: théâtre, ballet-théâtre, conte, danse contemporaine. Des spectacles qui ont été présentés par dix compagnies locales, une mixte (franco-congolaise) et trois étrangères: Le Green théâtre de Douala (Cameroun), Masseka Théâtre (République centrafricaine), Le Grassa (République Démocratique du Congo).
Douze compagnies se sont produites en «in» et deux ont fait leurs prestations en «off».
La quatrième édition du F.i.k a été marquée par deux ateliers, qui ont porté, respectivement, sur «Le conducteur d’acteur» avec, à la clé, la création d’une pièce de théâtre intitulée: «Le professeur Salmendroq», animé par Jeryl Biyeri; et «L’élaboration de projets culturels», qui a eu pour point de chute le lancement du projet sur la gestion des sachets dans la ville de Pointe-Noire, notamment au marché central, communément appelé Grand marché, et Fond Tié-Tié, dirigé par Jean Omer Ntadi.
Contrairement aux éditions passées, le moins que l’on puisse dire est que la cuvée 2011 du Festival international Kimoko a connu un franc succès. Elle a regroupé plus de 35.000 spectateurs.
Libérant le mot des artistes venus de l’étranger, à la clôture du festival, Annette Mouyebé, de nationalité camerounaise, a dit: «Nous, participants invités des pays de la sous-région Afrique centrale, recommandons ce qui suit: l’encouragement des organisateurs de ce festival qui se confirme être une plate-forme sous-régionale pour le développement des arts vivants en Afrique centrale; l’implication de l’Etat congolais et autres partenaires privés, tels: Total & P Congo, Congo Terminal, Cpgos (Centre paritaire de gestion des œuvres sociales), le C.c.f (Institut Français du Congo ex C.c.f) et autres, dans le défi à relever quant à la vocation régionale de ce festival…»
Après quoi, Jean Omer Ntadi a déclaré clos la 4ème édition du Festival international Kimoko.
Il est à noter que le F.i.k est un rendez- vous annuel incontournable pour les artistes et amoureux des arts de la scène. Il vise à offrir aux artistes une plate-forme leur permettant d’exprimer leurs talents. Et au public, une occasion de voir des spectacles de bonne qualité. Rendez-vous a été pris pour l’année 2012, à la 5ème édition.

Equateur Denis NGUIMBI ( La Semaine Africaine)
Lu 622 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes