Connectez-vous S'inscrire



 

 

 





Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Makoua, une femme se transforme en crocodile dans une auberge !


Par Starducongo.com | Lundi 7 Mai 2012 | Lu 1689 fois



A Makoua, dans le département de la Cuvette, à 600 kms au nord de Brazzaville, une femme dénommée Jackie, était propriétaire et gestionnaire d’une auberge. Avec l’arrivée massive des militaires dans cette ville du nord Congo, suite à l’installation dans cette localité, d’une base aérienne, Jackie a vu les affaires de son auberge prospérées.

Célibataire et sans enfant, Jackie selon la rumeur répandue à Makoua, était la femme adultère du coin. Elle ne s’empêchait en effet du haut de ses 45 ans d’âge, de mettre en difficultés certains ménages.

Très belle et aux mensurations appétissantes, Jackie était la beauté même de cette commune de 21.000 habitants. Le climat équatorial, avec sa forte chaleur, avait permis à l’auberge de Jackie, d’être le carrefour de tous les buveurs, de cette cité que traverse l’équateur.


L'oeil du crocodile. Kéba oko lala na ngando

Les hôtes de marque qui visitaient Makoua, et les chefs militaires de passage dans cette contrée, aimaient bien descendre dans cette auberge qui était la référence de toute la terre AKWA.

Gestionnaire avisée, Jackie savait mettre en avant son charme pour fidéliser ses clients. Souvent, elle se livrait à une prostitution de luxe, pour accompagner la nuit des messieurs venus de Brazzaville, qui prenaient une revanche sur la vie depuis leur accession au pouvoir.

AZA NA NGOLO OYO EPELAKA YE, est l’expression qui dit de quelqu’un en langue lingala, qu’il a une jeunesse éternelle. Cette locution était souvent employée par les habitants de Makoua, pour décrire la beauté de Jackie. Non sans connotation négative, en ce que celle-ci sous-entend par ailleurs, que l’on a reçu une potion d’élixir de jouvence, d’un esprit pour conserver indéfiniment sa jeunesse.

Nommé à un nouveau poste de responsabilité au service des impôts à Brazzaville, Jean est envoyé en mission à Makoua, pour assurer le redressement fiscal d’une société de construction.

Ce garçon de 35 ans n’avait jamais travaillé, jusqu’au jour où son frère nommé ministre des finances, lui trouve un job de directeur des recouvrements aux impôts. Villa de fonction, voitures rutilantes, gardiens de jour et de nuit, domestiques à la pelle, la vie de Jean avait changé du tout au tout.

Avant sa nomination, il passait ses journées dans la prière. Sa femme Maryse, avec qui Jean avait un garçon, travaillait dure pour subvenir aux besoins de la famille et supporter le coût d’un loyer de 35.000 FCFA en zone marécageuse à Moungali, dans le 4ème arrondissement de Brazzaville.

Depuis que sa vie avait basculé, Jean avait oublié la prière et s’était lancé dans une course effrénée aux gains faciles, à la luxure et entreprenait la construction des maisons, à ses nombreuses maîtresses.

Maryse sa femme et son fils, ne le voyaient que rarement et avaient fini par lui donner un petit nom : monsieur mission. Il était toujours en mission, pour justifier ses absences prolongées. Souvent, on rapportait à sa femme que son mari avait été vu en galante compagnie, dans les hôtels de la place, alors qu’il était censé se trouver en mission à l'intérieur du pays.

Sa femme qui n’avait jamais arrêté de prier, redoutait que le Seigneur sanctionne son mari et lui demandait de revenir à Dieu, chaque fois qu’elle en avait l’occasion. Jusqu’au jour où en mission à Makoua, Jean croise le chemin de Jackie.

Après une journée de redressement fiscal qui a tourné court, en raison des pots de vin importants versés par le dirigeant de la société concernée à Jean, celui-ci décide de rafraichir sa gorge avec une bonne Primus à l’auberge de Jackie.

Là-bas, un met succulent de Ngoki à la braise, assaisonné de fines herbes avec un zeste de piment vert, lui est servi. Consommateur hors gabarit de bière, Jean qui ne s’était pas déplacé avec une maîtresse cette fois-ci, entendait manger du local, comprenez avoir une femme de la contrée même.

C’est dans ces conditions, qu’il est tombé dans les mailles du filet charmeur de Jackie. Dès 21h, les deux s’échouent dans une des chambres de l’auberge et passent sans attendre, aux jeux interdits.

Après tant d’efforts fournis et fatigué par la Primus, Jean s’endort. Dans son sommeil, il a une vision où son fils lui demande de se réveiller sans tarder et de sortir de cette chambre d’auberge.

Se sentant incapable de le faire, il poursuit son sommeil et par trois fois, son fils revient en songe avec le même message. Apeuré après la troisième vision, Jean décide de se réveiller et s’aperçoit que Jackie n’est pas dans le lit.

Ayant la vessie pleine, Jean se dirige vers la salle de bain, pour y faire pipi quand en ouvrant la porte, il aperçoit Jackie mi-femme mi-crocodile. Pris de frayeur, il a couru dehors, à la recherche de l’aide. Ne pouvant en trouver, car l’auberge n’avait pas de gardien, il se dirige vers la caserne militaire qui se trouvait non loin de là.

Surpris par un « halte là ! » lancé par un soldat en faction, Jean tremblait comme une poule mouillée, avant d’expliquer au militaire ce qu’il venait de voir et les songes qui le prévenaient de l’imminence du danger.

Accompagné de 5 soldats, armés jusqu’aux dents, Jean regagne l’auberge et fait le constat une fois dans la salle de bain, que seules les écailles pareilles à celles d’un crocodile flottaient sur les eaux de la baignoire. Jackie n’était plus là.

Après une fouille nocturne de l’auberge et des environs de celle-ci, les soldats n’ont pu mettre la main sur Jackie. Rentrée d’urgence à Brazzaville, le lendemain, Jean a eu une forte poussée de fièvre dès son arrivée.

Admis au CHU de Brazzaville et après 3 jours de traitements infructueux, il meurt et laisse une veuve et un enfant. A 35 ans, Jean quitte ce monde sans savoir réellement avec qui, il avait passé la nuit à Makoua. Jackie quant à elle reste introuvable.

Poursuivons les échanges sur elvisjunior73@gmail.com

Elvis NGATSE

Lu 1689 fois


Nouveau commentaire :
Twitter

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Dans la même rubrique :
< >

Beauté et Mode | Football | RD Congo | Actualités | Les arts | Handball | Gouvernement | Monde | High Tech | Arts martiaux | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Autres Sports | Portraits | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Nouveaute | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Organisations Int. | Sante | A l'Affiche | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes



RADIO STARDUCONGO