Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A cause des dédicaces : JB MPIANA a failli laisser sa peau à Kinshasa !


Par | Jeudi 18 Août 2011 | Lu 1124 fois | 2 Commentaires



JB Mpiana
JB Mpiana
En réalité, la politique et la musique sont deux secteurs qui ont toujours été aux antipodes l’un de l’autre.

Il semble qu’à cause des dédicaces, JB Mpiana a failli laisser sa peau à la Fikin, le week-end dernier. Ç’aurait été navrant. De toutes façons, l’intox et l’intolérance politique de certains congolais de la diaspora ne doivent pas quand même parvenir jusqu’aux concerts joués à Kinshasa !

Qu’à cela ne tienne, mais n’empêche que des mesures préventives soient prises. En tant que leaders d’opinion, les musiciens ont, eux aussi, le devoir de contribuer à l’avancement de la démocratie au pays.

A propos, l’UMUCO et la SOCODA doivent y regarder du dedans pour en tirer toutes les leçons. Sinon, le signal fort des élections peut interpeller les uns et les autres quant à la conduite à adopter pendant la campagne électorale, pour éviter moult problèmes.

Question : Pourquoi ne pas bannir définitivement les dédicaces « Mabanga » ?

En réalité, la politique et la musique sont deux secteurs qui ont toujours été aux antipodes l’un de l’autre. Seulement, il y a ce qu’on appelle la musique engagée, celle que pratiquait le Sud-Africain Lucky Dube et que pratiquent les ivoiriens Tikendja Fakoli et Alpha Blondy. Ici, il s’agit de la musique politique que, lorsqu’on s’y engage, on cesse d’être neutre, que l’on soit centriste ou de la troisième voix. Que dire donc de la rumba ?

Depuis l’époque de la deuxième République, les musiciens ont toujours dédicacé de personnes dans leurs chansons. Par exemple, les enfants du Maréchal, Kongolo et Manda Mobutu occupaient une bonne place dans le répertoire de Wenge Musica 4x4, tout terrain.

Toujours à cette époque, en 1984, lors de la campagne électorale du septennat su social, Franco Luambo avait composé une chanson dans laquelle il chantait : « Ya biso candidat, Mobutu Sese, Ya biso candidat, Mobutu Sese ». Evidemment, ce fut l’époque de la pensée unique, mieux, du totalitarisme. Ainsi donc, l’ère de la démocratie ayant sonné le glas de cette lugubre époque, le « Djalelo » a été définitivement enterré.

Autrement, lorsque la musique qui a pour vocation l’adoucissement de mœurs se met au service de la politique, secteur qui accepte la manipulation, la démagogie et la propagande, les mélomanes ne peuvent plus hésiter de donner une connotation tendancielle à l’auteur de celle-ci. En effet, une carrière musicale et différente d’une carrière politique. Un musicien, c’est à la fois l’ami et l’ennemi de tout le monde. Il sert ceux de la Majorité et ceux de l’Opposition au même moment : cet équilibre s’appelle l’esprit républicain.

Autrement dit, un musicien ne doit pas seulement voir son gain matériel ou financier. Surtout, il évitera de léser les autres. Aussi, peut-il encourager la démocratie en faisant des chansons civiques. L’exemple est celui du collectif de musiciens qui avaient chanté « Francs Congolais », en 1997.

Parallèlement, aucun parti politique, qu’il soit de l’Opposition ou de la Majorité, n’a le monopole sur les musiciens. Ce que d’aucuns doivent savoir, ce qu’on ne doit non plus se cacher derrière les mélomanes pour exercer la politique.

Hubert Mwipatayi/Journal La Prospérité (Kongotimes)
Lu 1124 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Grégoire le 18/08/2011 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Laissons nos frères faire leur travail qui fait nourir leurs familles, soyons tolérants mes frères et soeurs, la democratie exige la liberté et la tolérance.

2.Posté par ngongo le 19/08/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui,mais si un musicien n,arrive pas a faire la part de chose il faut arrêté.dans le moment difficile nous devons tous,nous mettre d,accord et laisser notre égoïsme de coté,il y a quand même un modèle de vie plus au moins bien a copier,soki loboko moko elingi komema yo na kufa kata yango,ba musicien botika kolela lela ,na banza bino te batu bozali koniokwama na mboka na biso pe bozali kosala eloko te nayebi ke bokanisaka lokola peuple nionso mais ki lokoso na bino elingi ko ndimisa bino realité te?soki bolingi kolakisa democratie ya solo bokende kobeta pe na opposition ,koffi,werra,jb fally,ferre

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes