Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agissant toujours en aval : La Commission nationale de Censure interdit la danse « Ya mado » de Mbululu Frabregas


Par Groupelavenir.org | Dimanche 15 Mars 2015 | Lu 525 fois | 0 Commentaire

A peine le chanteur Fabregas Mbululu, un transfuge de Wenge Musica Maison Mère qui évolue présentement sous la protection de Mopao Mokonzi dans l’écurie « Koffi central » commence à faire parler de lui tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays qu’un signe indien semble le poursuivre.



Mbululu Frabregas
Mbululu Frabregas
En effet, aussitôt venait-il de signer son entrée dans « Kofi central », ce chanteur a eu l’honneur d’être pris en charge pour l’enregistrement de son premier disque intitulé « : « Anapipo mascarade » avec la danse « Ya Mado » fort prisée par les jeunes dans le vent à Kinshasa à cause de caractère extravagant de cette danse. Sa première sortie après le lancement de son tube a eu lieu dernièrement à Roméo Golf à Gombe devant une foule immense. Ce qui présageait déjà un bon départ pour le protégé de papa Bonheur qui a réédité le même exploit le week-end dernier au sanctuaire « Somida » dans la commune de Matete. Au courant de cette production, Fabregas a eu le malheur de se faire voler la caméra qui était placée sur l’esplanade pour filmer son concert. En dépit des efforts déployés pour retrouver cet outil de travail et même des appels lancés aucune trace de la caméra n’a été décelée. ( sic ).
Voici que tout au début de cette semaine qui s’achève, la Commission Nationale de Censure, l’organe régulateur qui est constitué pour veiller à la qualité des œuvres que nos artistes larguent sur le marché, agît toujours en retard après que le public – consommateur malheureux - ait gobé toutes les insanités distillées à la ronde à travers des supports et autres mamelons piquants qui dérangent la société.
La danse « Ya Mado » de Fabregas après avoir conquis la masse vient d’être interdite de diffusion sur les antennes des télévisions de Kinshasa.
Une kinoise habitant le quartier Matonge dans la commune de Kalamu s’insurge contre la Commission de Censure et l’accuse de complicité avec les artistes : « Pourquoi ces gens là agissent toujours en retard après que le public a déjà pris connaissance des œuvres à problèmes ? Elle devrait agir en amont et non en aval comme elle l’a toujours faite. Cette politique ne cadre pas avec nos mœurs et coutumes », a-t-elle conclu.
En outre, une action judiciaire est en train d’être initié par Bebeto, ancien bassiste du groupe Classic Swede Swede et co-fondateur de Classic Swede Swede Nouvelle Génération, auteur du cri « singa matembele tokokende elongo » que Fabrigas aurait plagié au détriment de son concepteur.

Kingunza Kikim Afri

Lu 525 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes