Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Aïkido : quatre ans de temps additionnel pour Henri Djombo


Par Brazzaville-Adiac.com | Jeudi 13 Juin 2013 | Lu 668 fois | 0 Commentaire



Henri Djombo
Henri Djombo
Le président réélu de la Fédération congolaise d'aïkido (Fédéca) veut œuvrer pour plus de visibilité de la discipline
Henri Djombo a promis de projeter l'aïkido congolais dans une nouvelle ère. L'immobilisme qui a caractérisé la discipline, a-t-il indiqué, devrait désormais appartenir au passé. Le nouveau bureau de la Fédéca travaillera d'arrache-pied pour installer les ligues sur tout le territoire national puisqu'à ce jour, il n'en existe que deux : celles de Brazzaville et de Pointe-Noire. La construction des infrastructures pour la pratique de cet art martial est également prévue outre les stages et les formations sur divers aspects techniques.

Durant ce mandat, la Fédéca travaillera de concert avec le ministère des Sports et de l'éducation physique ainsi que le Comité national olympique congolais même si l'aïkido n'est pas un sport olympique. Cet art martial, en effet, n'admet pas de compétition.
Pour parvenir à la réalisation des objectifs fixés, le président de la Fédéca sera assisté par un bureau de douze membres, dont Bernard Pandi est le premier vice-président. Ce dernier est respectivement secondé par Duc Michel Nguebana et Carine Oyoma. Marcel Moutou assume les fonctions de secrétaire général avec, pour adjoint, Sylver Loemba. La trésorerie est confiée à Jean-Baptiste Sengomona et Antoine Mahoungou. Didier Makola, Patricia Bandoki et Arnaud Pélé sont membres. Le commissariat aux comptes sera pris en charge par Jean de Dieu Bosseko et Aimé Loussakou. Marius Ossey Diagne, première ceinture noire congolaise d'aïkido, se chargera de la direction technique nationale.

L'aïkido, rappelons-le, est un art martial créé entre 1925 et 1960 par le japonais Morihei Ueshiba. Cette discipline se compose de techniques de défense avec armes (blanches) et à mains nues. L'objectif n'est pas de vaincre l'adversaire, mais de réduire à néant sa tentative d'agression. C'est ce facteur qui explique l'absence de compétition dans cette discipline. Hors du Japon, l'aïkido se pratique dans plusieurs pays du monde, dont le Congo. La France compte le plus de pratiquants avec près de 60 000 licenciés.

Rominique Nerplat Makaya
Lu 668 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes