Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arts martiaux : Donner l'envie du taekwondo aux enfants


Par La Semaine africaine | Jeudi 24 Juillet 2014 | Lu 201 fois | 0 Commentaire

Le taekwondo est un sport en vogue chez les enfants. Plus d’une centaine de gamins ont répondu à l’appel de la Fédération congolaise de taekwondo, qui a organisé, samedi 12 juillet 2014, à Brazzaville, une séance d’entraînement à leur intention.



Des jeunes heureux d’apprendre le taekwondo et de fraterniser.
Des jeunes heureux d’apprendre le taekwondo et de fraterniser.
La plupart des enfants présents, de la tranche d’âge 6-13 ans, étaient accompagnés par leurs parents.

Ce stage a été animé par l’expert sénégalais Papa Babacar Ndiaye, et le président de la Fédération congolaise de taekwondo, Stanislas Mbys. Dans le cadre de la politique de vulgarisation concoctée par l’instance dirigeante de ce sport au Congo.

L’objectif a été atteint, si l’on en croit Stanislas Mbys. Non seulement, plusieurs enfants ont pris goût au taekwondo, mais en plus, cela permet d’élargir la base des pratiquants, et une façon également de préparer une pépinière en mesure de défendre valablement, en son temps, les couleurs du pays, en lui inculquant les valeurs d’éthique et de l’amour du pays. C’est même le fondement du taekwondo. «Nous avons atteint les deux objectifs fixés pour cette séance, c’est-à-dire rassembler les jeunes enfants, pour promouvoir le vivre ensemble, et leur inculquer la notion de respect de l’honneur du drapeau national, quand on est en compétition», a déclaré Stanislas Mbys.
Nombreux, parmi les parents ayant assisté à la séance, ont émis le vœu de poursuivre cette initiative, jusqu’à la fin des vacances scolaires.

Dans son programme, la Fédération envisage d’orienter les enfants qui le désirent à pratiquer leur sport dans les clubs de leurs zones d’habitations respectives. «C’est important qu’ils soient suivis dans les dojos, comme l’envisage la fédération», a renchéri l’expert sénégalais, Papa Babacar Ndiaye. Les enfants sont repartis chez eux, chacun avec un diplôme de participation, pour les encourager. Un cocktail leur a été servi, avant de se séparer, et en attendant de se retrouver une autre fois.

G.M.
Lu 201 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes