Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arts plastiques : Leslie Création au service des jeunes mères célibataires


Par Adiac-congo.com | Vendredi 11 Octobre 2013 | Lu 206 fois | 1 Commentaire



Leslie Diabangouaya Moundèlè en plein travail.
Leslie Diabangouaya Moundèlè en plein travail.
Spécialisée dans la création d’objets d'art, Leslie Diabangouaya Moundèlè est styliste, modéliste, dessinatrice, brodeuse, perlière et tricoteuse

Leslie Diabangouaya Moundèlè utilise pour ses créations des matières synthétiques (sachets), des sacs en jute et en pagne mélangé à du lin, des perles en bois et en plastique pour l’habillage de pots de fleurs, de chapeaux en velours, d'étuis de téléphones portables…

Originales, ses créations sont appréciées des Congolais et des étrangers. Certaines d’entre elles lui sont inspirées par des songes, dit-elle. Leslie Diabangouaya a commencé à broder à la main à l’âge de 9 ans. Formée au stylisme dans une école technique, elle a bénéficié d’une formation en broderie en République de Chine. Leslie se dit autodidacte pour les autres genres qu’elle pratique aujourd’hui. « J’aime faire des choses qui sortent de l’ordinaire. Je ne veux pas me limiter. Je fais la broderie à la main et à la machine », explique-t-elle.

Formatrice, elle encadre des jeunes filles. La brodeuse invite toutes celles qui veulent apprendre à la rejoindre au 449, rue Sounda, Plateau des 15-Ans. Elle regrette le désintérêt de certaines filles pour ce métier artistique alors qu’il constitue une source de revenus, et exhorte les jeunes Congolaises à se prendre en charge et à mieux s’intégrer dans la société.

Au nombre des projets que caresse la jeune créatrice, on peut citer la construction d’un centre de formation. Ne disposant pas d’un atelier adapté, elle ne peut pas encadrer un nombre important de filles. Un appel du pied discret à tous ceux qui peuvent l’accompagner dans cette noble aventure.

Leslie Diabangouaya Moundèlè participe à de nombreuses expositions nationales. Son rêve est d'avoir un atelier de couture, de participer aux expositions internationales. « J’aimerais aussi voir ce qui se passe à l’extérieur du pays, dans le cadre d’échanges d’expérience», confie-t-elle.

Rosalie Bindika
Lu 206 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Armand le 12/10/2013 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
beaucoup de courage.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes