Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Athlétisme : le Congo premier au semi-marathon international de Libreville


Par Brazzaville-adiac.com | Vendredi 21 Septembre 2012 | Lu 680 fois | 1 Commentaire



Jubline Jodelle Ossou Wakeyi (Photo d'archives).
Jubline Jodelle Ossou Wakeyi (Photo d'archives).
La bonne prestation des athlètes congolais dans la capitale gabonaise leur a valu la première place le 16 septembre

Chez les dames, Jubline Jodelle Ossou Wakeyi a été première avec un chrono de 1h:24:40:12. La Congolaise, qui détient le record de ce semi-marathon international depuis 2010, a été talonnée par Sandrine Mounguéngué Kengué du Gabon. Celle-ci a parcouru ce circuit de 21km100 en 1h:29:49:11. La troisième place est revenue à Florence Missima Moutango du Cameroun, qui a fait un chrono de 1h:32:19:61.

Chez les messieurs, Maël Smith Donald Okouéké a pris la médaille d'argent après un chrono de 1h:10:00:14. Il a été précédé par le Camerounais Justin Foimi qui a fait un chrono de 1h:08:48:23. Charles Yav Majita de la RDC s'est contenté de la troisième place après 1h:11:11:98.

Le semi-marathon international de Libreville tenait cette année sa 18e édition. Il a regroupé plusieurs pays de la sous-région d'Afrique centrale dont le Cameroun, le Tchad, la Guinée-Équatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo. Pour avoir été médaillé d'or chez les dames et d'argent chez les hommes, le Congo a été classé premier au classement général.

Pour le président de la Fédération congolaise d'athlétisme, Emmanuel Mpioh, le Congo a déjà atteint un très bon niveau dans la sous-région. Il souhaite que les pouvoirs publics débloquent les moyens nécessaires pour inscrire ces jeunes dans les grandes écoles d'athlétisme du monde. Cela, a-t-il suggéré, leur permettrait de mieux aborder les Jeux africains de 2015 qui se tiendront à Brazzaville. « Le Congo a aujourd'hui des coureurs de fonds qui gagnent tout au niveau sous-régional. L'effort que l'on devrait faire doit aller dans le sens de la formation de notre élite car, l'on n'organise pas une compétition pour que les autres viennent rafler les médailles. En athlétisme, lorsqu'un athlète a déjà atteint un certain niveau, il faut l'expatrier car le haut niveau a des exigences qui ne peuvent plus être remplies à Brazzaville », a expliqué Emmanuel Mpioh.

Ce dernier a conclu que le Congo risquerait, en cas de non décaissement des fonds, d'être absent au semi-marathon international de Paris et au championnat du monde en Bulgarie, les deux compétitions prévues en octobre prochain.

Tiras Andang
Lu 680 fois


Vos commentaires:

1.Posté par betoudji valentin le 29/04/2016 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
merci a tous les organisateur et je suis vraiment contant que vous minviter a participer le semi mararhon 2016

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes