Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Attaque à la voiture-bélier à l'ambassade du Congo-Brazzaville à Paris


Par Rfi.fr | Mercredi 22 Juin 2016 | Lu 1339 fois | 2 Commentaires

L’ambassade du Congo à Paris a été visée par une attaque à la voiture-bélier dans la nuit de lundi à mardi vers 1h du matin. Un groupe d’assaillants s’est introduit dans le bâtiment, armé de cocktails Molotov.



L'Opel Corsa calcinée abandonnée par les assaillants devant l'ambassade du Congo-Brazzaville, le 21 juin 2016. © RFI/Edmée Doudy
L'Opel Corsa calcinée abandonnée par les assaillants devant l'ambassade du Congo-Brazzaville, le 21 juin 2016. © RFI/Edmée Doudy
Un incendie s’est déclaré dans les locaux situés dans le 16e arrondissement de la capitale. Le feu a été vite maîtrisé par les pompiers. Une enquête est en cours. Selon la diplomatie congolaise, cet acte est l’œuvre d’un groupe très organisé.

A l’ambassade, on parle d’actes de violence commis par des professionnels. Car si l’ambassade a déjà connu des mouvements de protestation, c’est la première fois qu’elle en subit d’une telle violence.

Selon les premiers éléments communiqués par les diplomates congolais, les assaillants seraient arrivés à bord d’une Opel Corsa qu’ils auraient utilisée comme bélier pour forcer la porte d’entrée.

Une fois dans l’enceinte, les hommes jettent des cocktails Molotov sur une voiture garée dans la cour et à l’intérieur du poste de sécurité. A l’intérieur, ils cassent les vitres, le matériel informatique, les écrans, attisent l’incendie à l’aide de bidon d’essence et le feu se propage alors dans une salle de repos qui se trouve juste au-dessous du bureau du consul congolais.

A cette l’heure-là, le bâtiment est vide. Pas d’alarme non plus. Ce sont les voisins d’en face qui alertent la police et les pompiers. En repartant, les casseurs mettent le feu à l’Opel Corsa avec laquelle ils sont arrivés.

L’incendie est vite maîtrisé. Selon cette source diplomatique, cette attaque est orchestrée par des militants contre le régime du président congolais Denis Sassou-Nguesso. Mais pour l’instant, l’acte n’a pas été revendiqué.
Lu 1339 fois


Vos commentaires:

1.Posté par shungu wembadio le 23/06/2016 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce sont les laris qui ont attaque l'ambassade du congo a paris.ce sont les memes laris qui ont attaque la mairie de makelekele.

2.Posté par shungu wembadio le 23/06/2016 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il n y a qu'eux pour faire ce genre de choses.deja en 1972 du temps de marien ngouabi, ils avaient attaque et plusieur fois la radio et la tele situees a bacongo.marien ngouabi se resolut de transferer la radio au centre ville. les memes laris sous pascal lissouba avaient deja attaque la fac des sciences de l'univ marien ngouabi.

il faut retrouver ces coupables je vous dis quand la police fr va les retrouver on verra tout de suite que ce sont tous des laris.il faut les juger.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes