Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au Congo, l'opposition lance une plateforme


Par Rfi.fr | Dimanche 25 Mai 2014 | Lu 378 fois | 1 Commentaire

Au Congo-Brazzaville le débat sur la révision ou le changement de la constitution bat son plein: l'opposition a lancé hier une plateforme qui a pour mission de barrer la route au pouvoir qui, de son côté soutient que le texte constitutionnel n'a pas le caractère d'une bible qu'on ne peut pas toucher. Les deux parties ont fait une démonstration de force hier dans la capitale.



Source Photo: Eric Mampouya (facebook)
Source Photo: Eric Mampouya (facebook)
La grande salle des conférences de l’Hôtel de ville de Brazzaville a été bien chauffée samedi. Dans un premier temps, des leaders de l’opposition et plusieurs dizaines de militants y ont lancé le Mouvement citoyen pour le respect de l’ordre constitutionnel. Pour eux, la Constitution actuelle n’est ni à changer, ni à modifier.

Clément Miérassa et Gilda Gambou-Moutsara sont respectivement coordonnateur et porte-parole du mouvement. « Nous devons arrêter, stopper le coup d’Etat constitutionnel en cours, explique le premier. Et nous, nous allons nous battre ! Le président Sassou n’aura pas de troisième mandat ! Dans tous les cas – dans tous les cas – s’il ne respecte pas le serment qu’il a prêté, vous savez comment ça s’appelle ? C’est la haute trahison ! ».

« Les organisations, les individualités, doivent se mettre ensemble pour mener ce combat qui s’annonce ! lance Gilda Gambou-Moutsara. Et le débat a été lancé. Il est donc de la responsabilité de tout citoyen de notre pays de pouvoir donner son opinion, et c’est un devoir démocratique ! »

La salle n’a pas pu contenir plusieurs centaines de jeunes du Niari [département] qui militent pour le changement du texte constitutionnel qui d’après eux n’est pas une bible. « Ca suffit !» scande la foule.
Lu 378 fois


Vos commentaires:

1.Posté par thejanco le 29/05/2014 15:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr. Sassou avait prete serment devant la nation,alors il faut qu''il respect les institutions et ces engagements..
Alors s''il est incapable de gerer des choses,il n''a qu''a finir sont mandat et quitter la presidence.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique