Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Autonomiser les femmes et les filles par le biais du sport

ONU Femmes célèbre l’initiative «Une victoire en entraîne une autre»


Par | Mardi 9 Août 2016 | Lu 605 fois | 0 Commentaire

Brésil, (Starducongo.com) - L’ONU Femmes, l’instance des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, a célébré samedi l’initiative «Une victoire en entraîne une autre».



Ph: ONUFEMMES
Ph: ONUFEMMES
Organisé en partenariat avec le Comité international olympique (CIO) et Always/Whisper, ce programme sportif communautaire vise à développer les compétences en leadership et l’estime de soi des adolescentes par le biais du sport.

En sport comme dans l’égalité des sexes, une victoire en entraîne une autre. Telle est la conviction de l’ONU Femmes qui explique que ce programme « permet aux adolescentes de milieux défavorisés de venir faire du sport dans l’une des 16 villas olympiques participantes et de prendre part à des ateliers sur le thème du genre où le sport est utilisé comme un instrument pour réduire les inégalités entre les sexes et aider les jeunes filles à s’affirmer».

L’organisation onusienne précise que des villas, mises à disposition par la municipalité de Rio de Janeiro, «fournissent aux participantes un espace sûr où elles peuvent acquérir des compétences en économie et en leadership, apprendre à connaître leur corps et comprendre leur santé, et être sensibilisées à la prévention de la violence et aux services de santé disponibles».

A travers cette formation, les partenaires du programme «Une victoire en entraîne une autre» espèrent ainsi améliorer «leur capacité à influencer les décisions affectant leur vie à tous les niveaux».
«Le pouvoir du sport ne devrait jamais être sous-estimé. En permettant aux jeunes femmes et aux filles de croire en leurs propres capacités et en les encourageant à prendre l’initiative et à viser haut, le sport a le pouvoir de transformer leurs vies», a souligné la directrice exécutive d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka.

«Une fille qui a appris à reconnaître sa force et sa ténacité sur les terrains de sport peut transférer ses compétences pour faire face aux obstacles auxquels elle est confrontée en dehors de l’arène sportive», a-t-elle ajouté.

Un avis partagé par Nawal El Moutawakel, ancienne vice-présidente du Comité international olympique (CIO) et présidente de la Commission de coordination des Jeux de la XXXIe Olympiade à Rio en 2016, et Juliana Azevedo, vice-présidente de Procter & Gamble (Always/Whisper) qui se sont jointes à l’ONU Femmes pour «réaffirmer leur objectif commun d’investir dans les compétences et la formation des filles pour en faire une génération de femmes plus fortes, confiantes et autonomes», souligne l’organisation onusienne.
«Le CIO se réjouit de pouvoir continuer à travailler en partenariat avec ONU Femmes pour faire progresser l’égalité des sexes, notamment par le biais du programme « Une victoire en entraîne une autre», puisqu’il concerne la prochaine génération de femmes», a déclaré Nawal Moutawakel.
«En tant qu’athlète et femme, je connais bien le pouvoir du sport. J’en ai moi-même fait l’expérience. Le sport est entré dans ma vie et l’a complètement transformée. Il m’a donné la force et l’assurance nécessaires pour surmonter de nombreux obstacles», a poursuivi la championne olympique et membre du CIO.
Développé par Women Win (partenaire d’ONU Femmes) et adapté pour le programme d’héritage olympique du Brésil, ce programme a démontré qu’il a considérablement amélioré l’estime de soi et l’autonomisation économique des filles, ainsi que leurs connaissances en matière de santé sexuelle et de leurs droits, se réjouit l’organisation.
Le succès est tel que d’ici à 2017, il aura touché plus de 2 500 filles âgées de 10 à 18 ans et 300 jeunes mères déscolarisées à Rio de Janeiro et sera déployé au Brésil et dans toute l’Amérique latine, assure l’ONU Femmes.
Il est à souligner que le programme «Une victoire en entraîne une autre» est présent dans 25 pays et compte plus de 217 000 filles et jeunes femmes participantes.

Alain Bouithy
Lu 605 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes