Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Banditisme à Kinshasa : la capitale du RDCongo compte plus de 180 zones à haut-risque (enquête)


Par MAP | Vendredi 25 Avril 2014 | Lu 191 fois | 1 Commentaire

La capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa, compte quelque 188 zones à haut-risque et sept quartiers qui regorgent de repères de bandits et de sites de vente de drogue et d'autres substances illicites, selon les résultats d'une enquête, publiées dimanche.



Selon l'étude de l'ONG "Filles et femmes en action pour la promotion, la protection et la défense des droits humains" (FIFADH), la ville compte 70 cachettes des Kulunas (gangsters ultra-violents), 55 sites de commerce du chanvre et au moins 6 maisons inachevées que les malfrats utilisent dans leurs opérations.

L'enquête, menée de novembre 2013 à janvier 2014, fait également état de l'existence de débits de liqueurs fortes, prohibées par l'Hôtel de ville de Kinshasa, et de lieux de vente d'autres produits illicites.

Dans le but de venir à bout du phénomène du banditisme qui sévit dans la capitale congolaise, FIFADH a formulé plusieurs propositions dont l'évacuation des dépôts de bois jonchant certaines avenues qui constituent des abris et cachettes pour les Kulunas, le renforcement de l'éclairage public et la sensibilisation de la population.

La FIFADH a, de même, formulé des recommandations allant dans le sens de la mise en œuvre de la police de proximité, ainsi que l'augmentation des postes de police en tenant compte de la distance et des besoins de la population.

L'identification de ces lieux à haut-risque dans la commune de Kinshasa ambitionne de contribuer à l'amélioration et au renforcement de la prévention contre la violence basée sur le genre, toujours selon l'ONG.

Cette enquête a été réalisée avec le soutien du programme "Recevabilité du secteur de sécurité et réforme de la Police".
Lu 191 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Eric Church NAWAMONAWO le 29/04/2014 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'étude de l'ONG "Filles et femmes en action pour la promotion, la protection et la défense des droits humains" (FIFADH), une ONG de RDC probablement a fait une analyse exhaustive et objective de l'environnement enclin au grand banditisme et à la criminalité urbaine rampante à Kinshasa. La pression sociale dans cette ville de 16 000 000 d'habitants en face de Brazzaville, capitale du Congo qui compte "à tout casser" 3 000 000 d'habitants à engendré des phénomènes de grands banditisme. Les Kulunas, coupeurs de route, voleurs à main armée, violeurs et assassins écument les quartiers de Kinshasa comme le souligne cette ONG. Traqués par la police dans une opération dite"LIKOFI", ces mécréants ont vite fait de traverser le fleuve ou ils règnent en territoire conquis, sèment la panique et multiplient les agressions meurtrières sue les paisibles populations. Ces gens sans foi ni loi qui s'opposent violemment à la force publique affluent à Brazzaville qu'ils prennent otage comme il l'ont fait pour la ville de Kinshasa.
C'est ce qui a conduit les autorités de Brazzaville de rapatrier nos voisins encombrants et turbulents chez eux, quand bien mêmes ils feignent de ne point savoir pourquoi on les reconduits. Ils sont un peuple de téméraires, violents et irrespectueux de la loi et d'autrui.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes