Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bataille des valeurs autour de la défaite de Samsung contre Apple


Par Zdnet.fr | Dimanche 26 Août 2012 | Lu 400 fois | 0 Commentaire



Bataille des valeurs autour de la défaite de Samsung contre Apple
Juridique - La justice américaine a condamné Samsung à payer plus d’un milliard de dollars à Apple pour avoir enfreint plusieurs de ses brevets. Une peine lourde sans contrepartie pour le conglomérat coréen.

Le jugement est tombé. Dans le procès évènement qui l’oppose à Apple, Samsung a été condamné à verser 1,049 milliard de dollars (838 millions euros) pour avoir enfreint plusieurs brevets, notamment ceux touchant au design des iDevices. Cela sur une série de 25 produits différents.

En l’espace de trois jours, le jury a répondu à 700 questions posées par les deux entreprises, notamment sur la réalité de l’infraction des brevets et du montant dû pour ces infractions. Une tâche difficile pour des attaques croisées concernant une grande variété de terminaux. Apple demandait au départ 2,75 milliards de dollars (2,20 milliard d’euros) et Samsung 421 millions (326 millions d’euros).

Pour rappel, ce procès de trois semaines a été l’occasion de révéler des détails sur la recherche et développement et la situation commerciale des deux entreprises aux Etats-Unis. Apple tiendrait ainsi toujours bien le haut du pavé dans son pays, face à un Samsung à l’implantation de plus en plus réelle.

Apple parle d’innovation, Samsung de brevets génériques

Les réactions des deux firmes ne se sont pas fait attendre. Pour Apple, « la montagne de preuves présentées pendant ce procès montre que la copie de Samsung allait bien plus loin que nous le savions nous-mêmes. Les procès entre Apple et Samsung étaient bien plus qu'une question de brevets ou d'argent. Mais de valeurs. Chez Apple, nous estimons l'originalité et l'innovation et dédions nos vies à créer les meilleurs produits au monde. Nous les faisons pour emplir nos clients de joie, pas pour nous faire copier de manière flagrante par la concurrence ».

Pour Samsung, plus terre-à-terre, il s’agirait « d’une défaite pour le consommateur américain ». La firme sud-coréenne déclare ainsi : « [Ce verdict] mènera à moins de choix, moins d'innovation et possiblement à de plus hauts prix. Il est regrettable que la loi sur les brevets puisse être manipulée pour donner un monopole sur les rectangles à coins arrondis à une entreprise, ou sur des technologies améliorées quotidiennement par Samsung et d'autres entreprises ».

Un avertissement pour les acteurs autour d’Android

Ce jugement pourra avoir une incidence directe sur les autres procès. Cet affrontement frontal entre les deux leaders du marché du smartphone crée un contexte moral favorable pour Apple, toujours en litige partout dans le monde avec de nombreux acteurs de l’écosystème Android. Ce verdict crée également une jurisprudence qui sera utile à la firme à la pomme dans ses procès contre les autres constructeurs aux Etats-Unis. Il signifie autant la portée des brevets d’Apple que l’inefficacité de certaines ripostes « de principe » qu’ont multiplié les fabricants en question.

Pour des experts et analystes interrogés par CNet, ce revers pour le sud-coréen est un message direct à l’écosystème Android qui devra revoir sa copie. « Samsung doit retourner à la planche à dessin pour revoir l’aspect de ses produits » estime Charles Golvin, analyste à Forrester. Selon Michael Gartenberg de Gartner, ce verdict serait bien positif pour l’écosystème : « Si les brevets d'Apple tiennent sur le long terme, cela forcera l'industrie à innover et se différencier. Ce qui n'est pas une mauvaise chose pour le marché et les consommateurs ».

Une interdiction de vente des produits Samsung ?

L’une des questions désormais posées est donc celle des conséquences pour Google, qui s’est déjà engagé en faveur de ses partenaires et attaque désormais Apple par sa filiale Motorola.

Cité par Rue89, James Allworth de l’Harvard Business Review s’interroge sur l’argument de l’innovation, qui serait selon lui stimulée par la copie et non entamée. Il s’agirait d’un simple déplacement d’un combat commercial défavorable sur le juridique. « S’étriper devant un tribunal pour savoir « qui a copié qui » est contreproductif. Ces procès qui partent dans tous les sens sont la preuve que tout le monde a de toute façon copié tout le monde » affirme-t-il.

Apple et Samsung se retrouveront une nouvelle fois devant la justice américaine le 20 septembre pour décider de l’interdiction de vente de produits du constructeur sud-coréen qui violent les brevets de l’américain. Samsung a décidé de faire appel de cette décision de première instance. La justice coréenne avait elle était plus clémente avec Samsung, déclarant un match nul entre les deux entreprises.

par Guénaël Pépin
Lu 400 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes