Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Boss Yakini Kiesse : retour sur scène réussi lors d’une sortie à Genève


Par SDC, Starducongo.com | Lundi 4 Avril 2011 | Lu 589 fois | 0 Commentaire



Boss Yakini Kiesse : retour sur scène réussi lors d’une sortie à Genève
Kinshasa. Après de longs moments de silence, l’artiste musicien Boss Yakini Kiesse a réussi la reprise de ses activités artistiques avec la sortie sur scène qu’il a effectuée le 25 mars dans la salle « Le Chat Noir – Carouge » à Genève en Suisse.

Au menu de cette sortie, son répertoire avec la nouvelle danse «Encadrement keba n'infraction » que les mélomanes vont découvrir dans son prochain album et sans oublier la Rumba.

Selon les témoignages, l’'organisation ce rendez-vous était parfaite. La balance est intervenue entre 17h30 et 19h 19h30.

« Après l'hôtel où cet artiste et sa délégation étaient logés, tout était déjà au point pour le concert qui démarré à 22 heures. Personne n’a été déçu sauf ceux dont l'entrée était refusé faute des places, le guichet fermé, le règlement oblige surtout que salle était comble », a précisé un Congolais qui a contacté notre rédaction.

« Plusieurs mélomanes congolais voulaient bien profiter de ce concert pour oublier les durs moments connu avec les différents ratés enregistrés avec le vent perturbateur des concerts de leurs compatriotes se rattraper ce jours. Mais hélas, la plupart se sont présentés en retard pour se procurer de leurs billets. D’où il leur était impossible d’accéder dans la salle, la réservation ainsi que la vente des billets était clôturée la veille à minuit », a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne Yakini lui-même, il a déclaré : « Par respect pour ma personne et aussi du public, je me dis que le secret pour bien faire découvrir notre musique c'est de démarrer les concerts à l’heure indiqué sur les affiches . Ce qui a permis au public multiracial présent dans la salle avec en majorité des Blancs(des Suisses notamment) et d’ autres européens et sans oublier quelques compatriotes qui résident dans cette ville ».

C’est à 22 heures que Yakini a démarré sa prestation avec la présence remarquable de M.Vladimir Louvrier, celui –là même qui fut le directeur du projet de la Radio Okapi qui continue à fonctionner en Rdc et aussi M. Philippe de la Fondation Hirondelle qui a financé cette radio et de tant d’autres ailleurs en Afrique.

Les deux personnalités ont découvert Yakini à Kinshasa lors de ses spectacles et dans le cadre de ses activités d’encadrement des jeunes sous les auspices de son association « Kap-Music Sagesse exigée » qui continue à exister.

La prestation de Yakini s’est terminée à 3heures du matin. Il a été accompagné à la batterie par Simolo Katondi, à la basse par Mimiche, à la guitare rythmique par Dezayi, au solo par Thierry Mogratana, à la Conga, il était prévu Iko Ikonola mais qui n’a pu faire partie de cette équipe à cause du de malheur qui l’a frappé suite décès de sa chère mère Ma Mboyo à Kinshasa. (Yakini ainsi que la rédaction de Digitalcongo.net lui présentent les condoléances et souhaitent que la terre soit douce). Il a été ainsi remplacé par par Buanga qui selon les informations en notre possession s’est valablement défendu.

Tandis qu’au chant, outre lui-même Yakini, on a retrouvé la chanteuse Laetitia Melody. « Le patron de « Kap Music Sagesse Oblige » a lancé officiellement la danse « Encadrement Keba n'infraction » que les mélomanes ont découvert avec beaucoup de satisfaction.

Avec cette danse il a fait monter sur la piste jeunes et vieux qui ont merveilleusement dans. A cela, il ne faut pas oublier la Rumba.

Ambassadeur de la rumba congolaise

Né à Kinshasa en République Démocratique du Congo, Boss Yakini Kiesse qui est actuellement installé à Paris a embrassé la musique dès son jeune âge. Tellement investi dans ses projets, il découvre que la musique est aussi un catalyseur social.

Courageux, il part dans les quartiers les plus défavorisés de sa ville pour rassembler les enfants de la rue dans des groupes (de musique). L’objectif poursuivi est celui de donner un sens à leur vie, les ouvrir sur de nouvelles approches. Il parcourt le monde et se fait ambassadeur de cette musique envoutante qu’est la rumba congolaise.

B. Tsala/MMC (Digitalcongo)
Lu 589 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes