Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

C.c.r (Centre culturel russe) de Brazzaville : L’espace culturel s’ouvre aux sapeurs congolais


Par La Semaine africaine | Vendredi 13 Juin 2014 | Lu 661 fois | 1 Commentaire

Culte vestimentaire. Ils étaient une dizaine des sapeurs (adeptes de la Sape: Société des ambianceurs et des personnes élégantes) du collectif congolais baptisé: «Les Diables-Rouges de la Sape», en exhibition, dans la soirée du samedi 24 mai 2014, au Centre culturel russe de Brazzaville.



Une vue des sapeurs.
Une vue des sapeurs.
Cette soirée culturelle a donné lieu à la projection d’un film sur la Sape et des échanges entre sapeurs et personnalités, singulièrement diplomatiques qui ont répondu à l’appel de ce centre. Toutes séduites par cet art du vêtement.

Tailleurs aux couleurs très variées, démarches décontractées, sur leur «31», les sapeurs congolais du collectif «Les Diables-Rouges de la Sape» ont, comme lors d’un spectacle, tapé dans l’œil des «spectateurs». Le regard du public était tant captivé par la projection sur la Sape que sur le déhanchement, en long et en large, de ces sapeurs. Quand se ponctue ce moment de détente, les acteurs se font un avis sur cette soirée. «Cette activité est basée sur la reconnaissance du bien-fondé du Centre culturel russe, par le biais des «Diables-Rouges de la Sape». Le Centre culturel russe assure la promotion de plusieurs secteurs culturels et la Sape en fait partie. Nous avons montré que la Sape n’est pas ce que l’on pense, un passe-temps. Mais cette culture appartient à tout le monde. Car chacun a sa manière de se vêtir. Choisir comment se vêtir, c’est aussi une manière de «saper». Cette journée a été l’occasion, pour nous, d’échanger avec plusieurs personnes. Et nous en remerciant le directeur du Centre culturel russe qui a bien voulu nous accueillir», a déclaré Patience Moutala, chargé de la communication de ce collectif.

Satisfait de cette soirée d’élégance, Sergey Belyaev, directeur du Centre culturel russe de Brazzaville, a indiqué qu’il accompagnera ce collectif, dans l’accomplissement d’un certain nombre de projets internationaux. Déjà, la Russie est en ligne de mire. Par ailleurs, il a rassuré que les portes du C.c.r restent grandement ouvertes aux sapeurs congolais.

Créé en 2001, «Les Diables-Rouges de la Sape» est un collectif de sapeurs congolais qui font la promotion de l’élégance vestimentaire. Ce collectif vient, peut-être, d’élargir sa liste d’acolytes et de parrains, car Sergey Belyaev partage, également, cette philosophie de l’élégance.

Hordel BIAKORO-MALONGA
Lu 661 fois


Vos commentaires:

1.Posté par bitoum le 14/06/2014 14:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ok.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes