Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAN 2012 - handball : Henri Joseph Parra ne démissionnera pas


Par Brazzaville-Adiac | Jeudi 2 Février 2012 | Lu 400 fois | 0 Commentaire



Interrogé sur son éventuel départ, le président de la Fédération congolaise de handball (Fécohand) n'entend pas céder à la pression

Lors de la conférence qu'il a tenue le 31 janvier au Centre de formation de football, Henri Joseph Parra s'est expliqué sur l'échec des Diables rouges seniors messieurs et dames à la vingtième Coupe d'Afrique des nations, qui s'est déroulée du 10 au 20 janvier au Maroc (équipe dames 6e, messieurs 9e au classement général). « Si je voulais démissionner, j'écrirais au ministre des Sports et de l'Éducation physique que je suis incompétent », a-t-il déclaré ajoutant : « J'ai perdu une CAN, mais je n'ai pas échoué ».

Alors qu'il visait le podium au départ de Brazzaville, le classement des sélections congolaises aux compétitions continentales a déçu. Henri Joseph Parra a souligné que la responsabilité était partagée. « Nous pensions disposer des filles de la diaspora, mais nous avons manqué de fonds », a-t-il expliqué, avant d'ajouter que même si toutes les filles avaient pu venir, la fusion des groupes de Brazzaville et de France à trois ou quatre jours de la compétition aurait posé un problème. L'autre raison serait l'échec des négociations avec certaines filles.

Réagissant aux remarques des journalistes qui minimisaient son bilan à mi-parcours, Henri Joseph Parra a rétorqué : « Je suis désolé, mais ce n'est pas parce qu'on a perdu une CAN que vous pouvez juger ce bilan négatif », regrettant que le succès des Diables rouges junior dames au challenge continental Trophy de la zone IV et leur médaille de bronze au challenge Trophy mondial soient oubliés.

Malgré cet échec, le président de la Fécohand reste optimiste sur l'avenir du handball congolais, confiant dans les idées que pourrait apporter son successeur s'il n'était pas reconduit pour un prochain mandat en 2013.

Par ailleurs, Henri Joseph Parra a démenti la rumeur selon laquelle le choix des athlètes se ferait par copinage. Selon lui, les sanctions infligées aux joueurs avant la compétition étaient justifiées afin de ramener l'ordre dans les rangs.

La défaite du Congo devant les Léopards de la République démocratique du Congo n'est pas un problème en soi, a-t-il ajouté, expliquant que la RDC avait eu l'avantage de bénéficier de l'apport de sa diaspora. Selon lui, l'évasion des joueuses congolaises de Brazzaville vers la RDC est liée à l'absence de prise en charge.

Enfin, il a estimé que la fédération fonctionnait sur des acquis anciens. « Il est temps de s'arrêter pour former », a-t-il avancé, affirmant que la fédération pourrait renouveler l'élite du handball congolais par les jeux de l'Office national de sport scolaire et universitaire. D'où la mise en place d'une politique de formation de tous les acteurs, encadreurs techniques, athlètes et officiels de tables. Pour réussir, il a demandé l'aide de la presse qui, selon lui, contribue efficacement à l'évolution de la discipline.

Charlem Léa Legnoki
Lu 400 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes