Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAN 2015 : Les réactions après la victoire du Congo face au Burkina Faso


Par Rfi.fr | Lundi 26 Janvier 2015 | Lu 251 fois | 0 Commentaire

A la surprise générale, le Congo de Claude Le Roy a terminé premier du groupe A et s’est qualifié pour les quarts de finale de la CAN après avoir battu le Burkina Faso (2-1), vice-champion en titre. Réactions après ce nouvel exploit du Congo, équipe surprise de ce début de tournoi en Guinée équatoriale.



Le Congolais Arnold Davy Bouka
Le Congolais Arnold Davy Bouka
Claude Leroy, sélectionneur du Congo : «C’est un incroyable moment de bonheur ! Mais vraiment ! Ces mecs sont incroyables ! On prévoit, on travaille tactiquement, on est sur des plans de jeu et on a l’impression qu’ils sont comme des poissons dans l’eau, qu’ils adorent ça ! La récupération du ballon, c’était là où tout se jouait ce soir. »

Prince Oniangué, milieu de terrain du Congo : « On est fiers de ce qu’on a fait. Il doit y avoir la joie au pays, donc on est vraiment content pour la nation et on veut continuer comme ça. C’était comme un huitième de finale. On savait que si on gagnait ce match, on était non seulement en quart de finale, mais aussi premiers du groupe et de retour à Bata. On a encore lâché beaucoup de jus, il va falloir bien récupérer pour attaquer ce quart et faire la différence. »

Delvin Ndinga, milieu du Congo : « Nous sommes venus ici en tant que petite nation. On est un peu surpris et on ne s’attendait pas à se qualifier et encore moins à terminer premier de ce groupe. On va jouer les quarts de finale comme on a joué les poules. »

Fabrice Nguessi Ondama, attaquant du Congo et buteur face au Burkina : « Il faut rester serein. C’est notre travail qui a été récompensé. Notre force, c’est le groupe. Nous ne sommes qu’un. Il fallait gagner le milieu de terrain car je connais Jonathan Pitroipa et je sais qu’il va vite. J’ai joué avec lui à Rennes. C’était la clef du match. »

Alain Traoré, attaquant burkinabè : « On fait peut-être partie des équipes qui ont le plus tiré, mais on a marqué qu’une seule fois durant nos trois matches. Il faut maintenant tourner la page et essayé de reconstruire l’équipe. C’est difficile à digérer. Souvenez-vous en 2013, la Zambie arrivait avec un statut de championne d’Afrique et elle est sortie au premier tour. Je crois que toutes les équipes d’Afrique se valent et il faut vite oublier notre statut de vice-champion d’Afrique 2013. »

Aristide Bancé, attaquant burkinabè et buteur face au Congo : « On n'est jamais vraiment rentré dans cette compétition et je suis déçu. Lors de notre premier match nous avons eu énormément d’occasions. Il faut l’accepter. Pour cette édition, il y a des bonnes équipes et ça joue bien. Tout le monde nous attendait en tant que vice-champion et cela nous a compliqué la tâche. »

Propos recueillis par Farid Achache et Eric Chaurin à Ebibeyin
Lu 251 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes