Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CARA-A.C Léopard. La symphonie inachevée


Par Guy-Saturnin MAHOUNGOU | Jeudi 20 Août 2009 | Lu 578 fois | 0 Commentaire



Vif accrochage entre le Fauve Kombo et l’Aiglon Sadiki (maillot blanc).
Vif accrochage entre le Fauve Kombo et l’Aiglon Sadiki (maillot blanc).
Tant attendue, la finale de la Coupe du Congo 2009 n’est pas allée au bout. Et pour cause. La violence s’est, bruyamment, glissée dans l’arène. Où des supporters se réclamant du CARA se sont montrés, particulièrement actifs. Cible: les installations de Massamba-Débat. Ils ont, aussi, bombardé des pierres, des boîtes de bière la loge officielle, où se trouvaient quelques membres du gouvernement conduits par le Premier ministre, Isidore Mvouba.

Tout ce monde a dû quitter, précipitamment, le stade, sous haute protection. Leurs véhicules ont fait le reste. Il faut le faire.
C’est la fausse note d’une finale qui a connu, pourtant, un grand succès populaire et devait se terminer dans l’apothéose.
Les deux équipes promettaient une vraie fête du football sur la pelouse. On n’avait cependant pas suffisamment compté avec la passion débridée qui n’a pas son pareil pour transformer les plus grands événements sportifs en simples faits divers qu’on a hâte d’oublier.

Avant cette finale, les nerfs étaient tendus dans les deux camps. Cela s’est confirmé au début de la partie. Les uns et les autres juraient par la victoire. L’enjeu était, en effet, de taille, car les deux protagonistes jouaient pour une place en Coupe de la Confédération. Au fil du déroulement de la partie, les ingrédients se trouvaient réunis pour chauffer et faire exploser les gradins aiglons: contestation à tout bout de champ des décisions de l’arbitre, d’abord; tentative d’escalader le grillage de protection, ensuite; petite artillerie avec le jet des pierres, enfin. On connaît la suite, après cette explosion de violence.

Ce n’est, certes, pas la première fois, dans l’histoire du football congolais, qu’on déplore des incidents en finale de la Coupe du Congo. En 2001, la finale A.S Police-Etoile du Congo (2-1), au Stade Marchand, fut émaillée, également, d’incidents. Mais, c’est la première fois qu’elle se termine en queue de poisson. Et tout le monde le regrette amèrement.

La finale 2009 a été tuée par la passion. Pourtant, elle aurait pu être très belle et une propagande pour le football. On attend, maintenant, la décision du jury disciplinaire de la Fécofoot, qui examinera les rapports du commissaire de match et de l’arbitre.

LA SEMAINE
Lu 578 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes