Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

COUPLE . Il jouit trop vite : un peu de maîtrise


Par . Pagesafrik | Jeudi 24 Juin 2010 | Lu 710 fois | 0 Commentaire



En temps normal, les femmes trouvent que l’homme est pressé, de nature au point qu’elles ne ressentent pas toujours un grand plaisir pendant les rapports sexuels. Les choses n’étant pas faites en leur faveur. Alors, quand l’éjaculation précoce s’ajoute, ça devient un problème qui minera forcément la relation ! A condition de prendre les devants pour régler ça au plus vite !

L’éjaculation précoce est la préoccupation sexuelle masculine la plus répandue. De nombreux courriers que nous avons reçus font état de ce mal qui devient un vrai malaise pour le couple.



L’homme voit en général sa masculinité, sa virilité prendre un coup de la sorte parce qu’il ne peut pas décider volontairement du moment où il peut ou doit se libérer sexuellement. Tout lui est imposé à un rythme qui ne l’arrange pas ! Mais pour sa compagne aussi les choses ne sont pas aisées car cela engendre beaucoup de frustrations du point de vue sexuel. Cependant, si on parle souvent d’éjaculation précoce quand on « verse » en deux temps trois mouvements, il est important de bien définir les choses afin que tout un chacun se retrouve et sache dans quelle catégorie il est exactement pour mieux lutter contre ce bobo de la sexualité. Parce qu’il y a aussi un fait : de nombreux hommes ne souffrent pas forcément d’éjaculation précoce ! Ils pensent avoir ce problème simplement parce qu’ils n’arrivent pas à faire un « long-métrage », comme leurs amis, c'est-à-dire pénétrer une femme et effectuer pendant au moins 15 à 20 minutes des mouvements sexuels, sans éjaculer. Les femmes aussi ne savent pas toujours très bien discerner cette différence. La lecture de ce dossier aidera tout le monde à comprendre qui est dans le camp des éjaculateurs précoces et qui ne l’est pas !

Comment se passe exactement l’éjaculation précoce ?

Il y a plusieurs façons de jouir de manière précoce, même si le principe est le même pour tous : expulser le sperme à la va-vite ! Il faudrait le savoir, tous les éjaculateurs précoces ne sont pas logés à la même enseigne. Dans le lot, certains auraient…plus de chance ( ?) que d’autres, quand même !

Ejaculation avant la pénétration ("ante portas")

Ce cas semble être le plus difficile à supporter, autant par les hommes que par les femmes qui subissent. L’homme éjacule souvent dès que sa partenaire le touche, dès qu’il sent une petite caresse sur son corps ou même pendant les baisers. Dans certains cas, aucun des deux ne s’est encore déshabillé pour passer à l’acte et le pantalon ou le caleçon américain est déjà « gâté » ! Il suffit même, pour les plus sensibles, d’avoir juste une pensée sur l’acte sexuel à venir et paf ! Enfin, ceux qui tiennent un peu le coup dans cette catégorie sont ceux qui ont accompli un peu les préliminaires (pendant deux minutes au moins). Mais, dès qu’ils sont sur le point de toucher du bout de leur pénis les poils, les lèvres du sexe féminin, ils déversent toute leur semence à la porte, à l’entrée du jardin sans avoir pu faire quoi que ce soit!

Ejaculation pendant la pénétration
Les hommes de cette catégorie sont mieux lotis, mais tout aussi bien frustrés. Ils ont réussi quand même à accomplir les préliminaires. Leur partenaire s’offre à eux maintenant et ils se sont déjà positionnés. Ça y est ! Le pénis glisse dans la fente vulvaire et réussit à s’immiscer dans l’intimité de la femme. Mais parfois, pas totalement. Une partie de la verge est à l’intérieur quand l’au-tre est encore à l’extérieur ! Pas le temps de rentrer totalement dedans car l’éjaculation est déjà survenue. Seulement, l’avantage dans ce cas d’espèce, c’est qu’on éjacule à l’intérieur quand même, mais trop vite !

Ejaculation tout juste après pénétration

L’homme a réussi à pénétrer sa partenaire. On peut l’applaudir pour ça ! Il reste maintenant à effectuer les mouvements. Mais à peine commence-t-il à se mouvoir à l’intérieur qu’il sent le liquide gicler. Trop tard ! Il a émis le sperme, le pénis qui était en bonne érection redeviendra flasque dans quelques minutes, mettant fin certainement au rapport sexuel qui devient alors une symphonie inachevée.

Le profil des éjaculateurs précoces

La plupart des hommes éjaculent en moins de trois minutes s’ils n’ont pas appris à se retenir. Mais, il y en a qui sont plus facilement sujets aux éjaculations précoces que les autres. Et ce n’est pas forcément une question d’âge, mais plutôt d’expérience ! Notons aussi qu’il y a des éjaculateurs occasionnels (une ou deux fois) et ceux chez qui ça commence à devenir une habitude, parfois, malgré eux ! Voici quelques profils…

• Les hommes qui viennent de débuter leur sexualité (qu’ils soient adolescents ou adultes) se laissent aller à leurs émotions, ils n’ont même pas le temps ni les moyens moraux ou physiques nécessaires pour contrôler leur éjaculation. Ici, le manque d’expérience peut engendrer de nombreux ratés quand on est surpris par la forte intensité de plaisir.

• Les adultes qui ont de l’expérience mais qui se retrouvent avec une nouvelle partenaire qui les intimident un peu. Ils sont impressionnés, mais veulent impressionner en même temps, ce qui ne leur rend pas la tâche aisément, et on peut facilement, dans ce cas, perdre ses moyens. En se mettant trop de pression, on peut avoir une attitude sexuelle incontrôlée. La peur d’échouer entraînant souvent l’échec.

• Faire l’amour dans des conditions inhabituelles. Changer certaines habitudes sur une période ou de façon occasionnelle peut engendrer l’éjaculation prématurée. Vous avez toujours fait l’amour de façon classique et votre partenaire vous propose autre chose qui fait tourner votre mind ! Rien que l’idée de découvrir quelque de nouveau peut vous conduire à une précipitation éjaculatoire.

• Les hommes qui ont vécu une certaine période d’abstinence sexuelle peuvent faire aussi des éjaculations prématurées quand ils reprennent leurs activités.

• Les hommes qui ont passé une grande partie de leur vie à se masturber seul (ahoco) pour éjaculer ! On façonne la pensée, l’organe sans le savoir pour des éjaculations…automatiques (entre 1 à 5mn).

En général, la peur, le stress, le manque de temps et d’expérience, les problèmes personnels peuvent constituer les vraies sources psychologiques de l’éjaculation précoce, plus répandue dans ce cas-là. Mais il y a aussi des causes physiques, médicales (phimosis, frein du prépuce trop court, prostatite…). Dans tous les cas, quand une éjaculation précoce se fait persistante, il est toujours bon de consulter un spécialiste, avant même de tester les trucs, les astuces et conseils que nous allons vous proposer la semaine prochaine, dans la deuxième partie de ce dossier.

Par Stéphie joyce (Top Visages)
stephiejoyce1@yahoo.fr
Lu 710 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes