Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ça change tout !


Par Sports.fr | Mardi 27 Mai 2014 | Lu 242 fois | 0 Commentaire



Sévèrement châtié par les Spurs lors des deux premières manches des finales de la Conférence Ouest, le Thunder s’est relancé à l’occasion du match 3, s’imposant 106-97 pour revenir à 2-1. Un succès marqué par la verve du tandem Kevin Durant-Russell Westbrook et le grand retour de Serge Ibaka.

Willis Reed, sors de ce corps ! A l’instar de l’ancien pivot des Knicks, entré dans la légende au printemps 1970 pour avoir débuté le match 7 des Finals NBA malgré une entorse au genou, Serge Ibaka était donc bel et bien présent au coup d’envoi de cette troisième manche face aux Spurs, dix jours après une blessure au mollet qui devait initialement le priver du reste de la saison. Et si l’intérieur new yorkais n’avait fait que passer, inscrivant sur une jambe les deux premiers paniers du match pour inspirer ses coéquipiers, l’intérieur espagnol ne s’est pas contenté d’électriser la Chesapeake Energy Arena en prenant un rebond puis en enquillant un tir en tête de raquette pour commencer.

Après un démarrage pied au plancher, cinq minutes lui suffisant pour réussir ses quatre premiers tirs, l’ancien joueur de Mâcon a en effet compilé 15 points à 6 sur 7 aux tirs, 7 rebonds et 4 contres en 30 minutes et changé le rapport de forces sous les panneaux. En attestent ainsi la domination du Thunder au rebond (52-36) ou les 39,6% d’adresse des Texans, après deux matches à tourner à plus de 50%. «Ils nous ont tués au rebond», devait d’ailleurs bien reconnaître Gregg Popovich à l’issue de la rencontre tandis que son homologue Scott Brooks expliquait, lui, que «le retour de Serge était un grand plus tout autant en attaque qu’en défense».

Pour ce qui est de l’attaque, Oklahoma City a pourtant de quoi faire avec son tandem Kevin Durant-Russell Westbrook. Les deux compères l’ont d’ailleurs prouvé ce dimanche, le premier y allant d’un double-double avec 25 points et 10 rebonds tandis que le second a oublié un début de match difficile pour compiler 26 points, 8 rebonds et 7 passes. C’en était trop pour les visiteurs. En inscrivant 20 de ses 23 points avant la pause, avec notamment un 6 sur 9 à trois points, Manu Ginobili a certes longtemps permis à San Antonio de s’accrocher, mais s’ils ne pointaient qu’à quatre longueurs à la pause (57-53) ou encore qu’à sept unités à l’entame de la dernière ligne droite (83-76), les Spurs n’étaient pas en mesure d’enchaîner une troisième victoire consécutive face à OKC.

Pas avec un Tony Parker limité à 9 points à 4 sur 13 aux tirs ou un Danny Green tout autant en panne de réussite à 3 sur 12 aux tirs. Tim Duncan pouvait bien assurer le service minimum avec ses 16 points et 8 rebonds, les premiers de la classe Ouest en saison régulière en étaient quittes pour voir leurs rivaux reprendre confiance. Le Thunder aura d’ailleurs l’occasion d’enfoncer le clou dès mardi lors du match 4…

Par François Kulawik
Retrouvez cet article sur Sports.fr
Lu 242 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes