Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cameroun-Congo (0-0): les tintinologies de l’arbitre togolais!


Par Guy-Saturnin MAHOUNGOU | Dimanche 28 Septembre 2008 | Lu 474 fois | 0 Commentaire

Les Diables-Rouges juniors du Congo sont rentrés au bercail, samedi 27 septembre 2008, très tôt le matin par le vol spécial d’Air Congo.



Cameroun-Congo (0-0): les tintinologies de l’arbitre togolais!
Ils étaient tous souriants, confortés par le match nul vierge arraché, au Stade Ahmadou Ahidjo à Yaoundé, face aux Lionceaux du Cameroun. Mais, l’arbitre togolais du match leur a laissé un goût amer, par ses décisions controversées, semble-t-il, surtout en deuxième période.

Au bout des quarante cinq premières minutes de la partie, le jeu équilibré, a laissé entrevoir un match difficile pour les Lionceaux, jouant à domicile. Ceux-ci ont gâché une occasion nette, sur un ballon perdu par le capitaine des Diables-Rouges, Uhlgerson Makosso (25e). A trois contre un, les Camerounais n’ont pu s’ouvrir le chemin du but.

Dos au mur, fallait-il donner un coup de pouce aux Camerounais, pour parvenir à leurs fins? C’est peut-être ce qu’a pensé l’arbitre central togolais pour plaire à ses hôtes. Ainsi a-t-il commencé à faire danser les joueurs congolais et leur banc de touche, si l’on en croit le reporter de Radio-Congo. En sifflant, parfois, à tort et à travers. A tout bout de champ des cartons jaunes, par-ci, et surtout, deux rouges écarlates par-là. Le premier, au deuxième avant de pointe, Ulrich Kapolongo de Souza (62e), consécutif à un deuxième carton rouge. Cela peut passer mais, ensuite, il aurait poussé trop loin le bouchon. Jouant à dix contre onze, le banc de touche n’a pas supporté les coups de sifflets tordus du Togolais. Ayant dit ouvertement ce qu’il en pensait, le coach des Diables Rouges Eddie Hudanski est renvoyé à son tour, dans les gradins.

Finalement, après sept minutes de temps additionnel, l’arbitre sifflera enfin, la fin de la partie. Que faut-il en penser? Il est préférable d’oublier les tintinologies de l’arbitre togolais pour penser au match retour car on n’a pas le droit de dilapider le capital confiance d’un 0-0 obtenu à l'étranger, bien au contraire, il faut y veiller jalousement. En étant meilleur à Brazzaville, au match retour mais, surtout, en gagnant proprement, sans tricher, pour confondre les Camerounais et l’arbitre togolais du match aller.

Source: Diablesrougescongo
Lu 474 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes