Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Can 2015-Florent Ibenge : « On peut encore se qualifier »


Par Radiookapi.net | Dimanche 25 Janvier 2015 | Lu 166 fois | 0 Commentaire

L’entraîneur des Léopards, Florent Ibenge, a affirmé que son équipe peut encore se qualifier, malgré le nul (0-0) enregistré contre le Cap-Vert jeudi 22 janvier, en match de la deuxième journée- groupe B de la Coupe d’Afrique des Nations-Guinée 2015.



Florent Ibenge,
Florent Ibenge,
« Je suis un coach confiant. Il reste un match. On peut se qualifier. Je dois toujours être optimiste, poussez mes joueurs à la victoire, sachant qu’un match ne se ressemble pas à un autre. On n’est pas encore éliminé. La Tunisie n’est pas encore qualifiée. Dans notre groupe, les deux qui vont sortir ne sont pas encore connus à l’issue de ces matches », a déclaré Florent Ibenge, a Radio Okapi, a l’issue de ce match.
Le technicien congolais s’est dit, par ailleurs, déçu de ce nul et regrette la sortie prématurée (20’) de son capitaine Youssouf Mulumbu pour blessure.
« Je suis déçu parce qu’on voulait gagner et on ne l’a pas fait. Mais ce n’est pas encore fini. Il reste encore un match. Et il faudra le gagner si on veut aller au second tour. On savait que le groupe allait être difficile », a indiqué le coach des Léopards.
Gardant toujours espoir, il déclare qu’à l’heure actuelle, « personne n’est qualifiée ».
« Tout le monde a encore sa chance. Il ne faut pas partir abattu, même si on aurait pu gagner les deux matches…C’est toujours préjudiciable de perdre toujours un joueur aussitôt parce que ça vous empêche de faire du coaching au niveau de changement. Ça vous limite », ajoute Florent Ibenge.
Résumant le match contre le Cap Vert, il indique :
« La première mi-temps, je crois qu’on a eu peur des attaquants adverses, donc on avait décidé de jouer un peu plus bas pour éviter qu’il puisse prendre de la vitesse. Malheureusement quand on avait le ballon, on n’a pas joué alors que c’est ce qu’il fallait faire. En deuxième mi-temps on a beaucoup utilisé le ballon. Ce qui prouve que vers la fin du match les capverdiens ont eu des crampes. C’est qu’on les a fait courir, malheureusement il nous a manqué de passer sur le côté là où ils étaient faibles. Voilà, on est puni. On n’a pas gagné. Il reste encore un match ».
A l’issue de deux sorties, la Tunisie est en tête avec 4 points du groupe B, suivie de la RDC et du Cap Vert qui comptent chacun 2 points. La Zambie ferme la marche avec 1 point.
Les joueurs aussi gardent espoir
Les joueurs congolais gardent encore espoir de se qualifier pour les quarts de finale de la Can. A l’issue du match, quelques joueurs ont réagi en ces termes :
Le gardien Robert Kidiaba : « Aujourd’hui, on ne s’est pas créé d’occasions… j’étais déterminé à bien jouer ce match. Aujourd’hui j’étais prêt pour sauver mon équipe. On garde toujours l’espoir de se qualifier, car il nous reste un match (contre la Tunisie). Ça ne sera pas facile, mais ça ira… Dès demain déjà, on va se mettre au travail »
Le capitaine Youssouf Mulumbu sorti à la 20è minute : « J’ai ressenti une douleur dans la jambe, après j’ai continué mais ça n’a pas marché. Et là, je suis déçu parce qu’au vu de la première période, je pensais vraiment aider mon équipe. Maintenant, on est dans une situation super difficile, parce qu’il faudra gagner une équipe de la Tunisie qui est super favorite. Mais avec le coach, il va falloir bouger les choses. Parce qu’aujourd’hui, on n’a pas montré le vrai visage du Congo. On avait l’air triste, alors que quand on joue, c’est la joie et aujourd’hui, on ne l’a pas fait. On les a beaucoup respectés. J’ai confiance en mon coach pour changer les choses et quant à moi, je veux voir ce que les examens donneront. Si c’est un claquage, je retournerais à mon club (West Bromwich Albion, NDLR) pour me faire soigner »
L’attaquant Dieumerci Mbokani : « Je suis un peu déçu par rapport au match nul parce qu’on a mal commencé à la première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a poussé mais ça n’a toujours rien donné. C’est ça le football. Maintenant, on est obligé de gagner la Tunisie. Tout est possible. Je suis quand même content de remporter le prix du joueur fair-play lors de ce match »
Le défenseur Chancel Mbemba : « Pour moi, ce nul est une défaite. Car c’était un match capital et il fallait prendre les trois points. Mais c’est ça la réalité du football. On doit continuer à travailler pour corriger nos erreurs. Donc, on va faire tout pour battre la Tunisie lundi »
Le défenseur Joël Kimwaki : « C’est un match comme tout autre. On a fait match nul et il est classé dans les oubliettes. Là, on doit vite penser à notre qualification lundi contre la Tunisie. Pour cela, on a besoin du soutien du peuple congolais »
Le défenseur Issama Mpeko : « Bon, on a encore rien perdu. Il nous reste le troisième match. Là, on a deux points. On va se remettre au travail pour corriger nos failles. C’est ainsi que je sollicite l’appui du peuple congolais. Mettez-nous dans vos prières et nous n’allons pas vous décevoir. On vaincra la Tunisie ensemble pour une place en quarts de finale »
L’équipe de la RDC quitte Ebibeyin ce vendredi dans la matinée pour Bata ou elle jouera contre la Tunisie lundi 26 janvier. Le trajet se fera par route (176 Km) sous une escorte militaire, nous a renseigné le service de communication de la Fédération congolaise de football association (Fecofa).
Lu 166 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes