Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Championnat national d'élite de football : les clubs de Brazzaville acceptent le début de la compétition pour le 11 février


Par Brazzaville-Adiac | Dimanche 5 Février 2012 | Lu 314 fois | 0 Commentaire



La décision a été prise au terme d'une réunion avec le président de la Fédération congolaise de Football (Fécofoot) et les dirigeants des équipes de la capitale

Jean Michel Mbono a sollicité la compréhension des équipes de Brazzaville afin que le championnat se joue selon l'ancienne formule avec deux poules de douze équipes, dont une poule à Brazzaville et une autre à Pointe-Noire. Cette sollicitation intervient après avoir reçu l'avis favorable des clubs de Pointe-Noire le 31 janvier. L'ancienne formule du championnat d'élite prévoit que la dernière équipe de chaque groupe sera reléguée en division inférieure à la fin de la saison pour permettre la montée des deux premiers du championnat national édition B.

Le retour à cette formule par la Fécofoot est motivé par le manque de moyens financiers qui ne permet pas à l'instance nationale de football congolais, ni aux clubs de supporters, les déplacements des équipes engagées dans les différents lieux des matchs sur le territoire national.
« Le comité exécutif pour des contraintes indépendantes de sa volonté a été mis devant le fait accompli. Si bien que la formule des zones initiée l'an dernier est apparue pour cette saison sportive comme l'alternative inévitable et incontournable. Le budget alloué pour toutes compétitions confondues est seulement de 30 millions de francs CFA alors qu'il nous faut près de 300 millions pour appliquer la formule directe », a précisé le président de la Fécofoot.

Jean Michel Mbono a, par ailleurs, rappelé que le manque de championnat national causait du tort aux équipes congolaises engagées en compétitions africaines. Pour le comité exécutif de la Fécofoot, le championnat national à formule directe ne pourra avoir lieu que lorsque la Fécofoot aura signé le contrat d'objectifs avec le ministère des Sports et de l'Éducation physique. Cette nouvelle politique de gestion du sport congolais, a assuré Jean Michel Mbono, prend en compte toutes les charges des fédérations sportives afin de parvenir aux meilleurs résultats.

Les responsables des clubs engagés ont accepté la date du 11 février. « Nous souhaitons que les règles soient données d'avance aux équipes qui participent au championnat. Il ne faudrait plus qu'on vienne changer le règlement de la compétition au milieu ou à la fin de la saison. Que la Fécofoot soit en mesure d'appliquer ses propres lois », a exhorté le président de la Jeunesse sportive de Talangaï, le Dr Théodore Ikiémo.

Tiras Andang
Lu 314 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes