Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Championnat national de handball senior A : les équipes de Brazzaville s'accaparent des deux trophées


Par | Jeudi 7 Juillet 2011 | Lu 703 fois | 0 Commentaire



L'équipe d'Étoile du Congo accompagnée du public, chantait son hymne après sa victoire.
L'équipe d'Étoile du Congo accompagnée du public, chantait son hymne après sa victoire.
Étoile du Congo messieurs et le Club athlétique Renaissance Aiglon (Cara) dames, tous deux de la ligue de Brazzaville, ont été sacrés champions de la 42e édition de la compétition qui s'est achevée le 3 juillet au stade Alphonse-Massamba-Débat

Ces équipes représenteront le Congo du 20 au 31 octobre prochain à la 34e édition du championnat d'Afrique des clubs champions qui se déroulera à Kaduna (Nigéria).

L'Étoile du Congo qui détient plus d'une quinzaine de titres nationaux, retrouve la scène continentale après l'édition nationale de 2007. Les Stelliens ont donc brisés le mythe en succédant ainsi à Munisport qui avait conservé ce titre depuis 2008. Ils ont battu l'équipe ponténégrine 27-29 à l'issue d'un match plein d'émotion.

En version féminine, la formation de Cara, dont le dernier sacre national date de 2008, a ravi la vedette à l'Association sportive Elf lumière (Asel) qui a perdu son titre sur un score étriqué de 27-28. « Mon équipe est très jeune et très tactique. Je croyais à la victoire de mes pouliches jusqu'à la fin, malgré notre contre-performance lors du championnat départemental. Nous avons corrigé nos erreurs au fur et à mesure que nous jouions les matchs. Grâce à la politique de la fédération qui a permis aux équipes d'avoir plus de huit matchs au cours de cette compétition », a indiqué l'entraîneur de Cara, Patrice Pahapa. Il s'est engagé à se mettre au travail dès maintenant pour que les équipes congolaises remontent la pente et reviennent au niveau africain.

De son côté, l'entraîneur d'Asel, Adolph Lembessy, a regretté la défaite de son équipe. « Quand les autres réalisent et que vous manquez des occasions nettes de buts, vous subissez le poids du match. Les filles ont pêché par manque de réalisme. Elles ont confondu la rapidité et la précipitation », a-t-il déclaré.

Rappelons que ce tournoi a regroupé les douze meilleures équipes de Brazzaville et Pointe-Noire. Il a été dominé en dames par les équipes de Brazzaville qui avaient éliminé celles de la Ligue de Pointe-Noire à l'issue de la phase des poules, alors que chez les messieurs, l'équipe ponténégrine a lutté jusqu'à la fin avant de céder à la domination d'Étoile du Congo qui n'a perdu aucun des huit matchs joués.

Dans son mot de clôture, le président de la Fédération congolaise de handball (Fécohand), Henri Joseph Parra, a déploré quelques actes inciviques qui se sont produits au cours de certaines rencontres. « Malgré la présence et les actions antisportives de quelques fauteurs de troubles irrespectueux, récidivistes et dangereux pour le sport tant parmi les supporters que les joueurs, nous avons obtenu deux belles équipes championnes comme je le souhaitais à l'ouverture de cette compétition », a-t-il indiqué.

Henri Joseph Parra a remercié le ministre des Sports et de l'Éducation physique, Jacques Yvon Ndolou, pour son soutien multiforme dans la marche des activités sportives de la discipline. Il a par ailleurs félicité les équipes de Cara et de l'Étoile du Congo pour leur sacre national. Il les a exhortées à continuer à travailler plus durement pour ramener des points au Congo lors du prochain championnat d'Afrique des clubs au Nigéria. « Le soutien total de la Fécohand leur est acquis », a-t-il assuré.

Outres les équipes vainqueurs, les meilleurs joueurs, gardiens et buteurs ont été récompensés par la fédération. Le trophée du meilleur joueur a été attribué à Clotaire Taty Costaude de Munisport chez les messieurs et Chanel Zoubabela de Cara en dames. Le meilleur buteur chez les messieurs est Florida Ekolongodzo (Étoile du Congo), et Prisca Mankou de la même équipe chez les dames. Le prix du meilleur gardien a été accordé à René Mfouyoua, de l'Étoile du Congo en version masculine, et à Patricia Yendé, d'Asel en version féminine. Enfin, Jo Moukassa de l'Étoile du Congo, a reçu le prix de la révélation de l'année.

Le classement général à l'issue du championnat :

Chez les messieurs

1er Étoile du Congo, Brazzaville, BZV
2e Munisport, Pointe-Noire, P/N
3e Interclub, BZV
4e Amical, P/N
5e Patronage, P/N
6e AVR, BZV

Chez les dames

1er Cara, BZV
2e Asel, BZV
3e Interclub, BZV
4e Étoile du Congo, BZV
5e Patronage, P/N
6e Banco, P/N

Charlem Léa Legnoki (Brazzaville-Adiac)
Lu 703 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes