Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Charlie Hebdo. Coulibaly et Kouachi ont contacté BFMTV avant l'assaut: voici le contenu de ces appels


Par Agence Belga | Vendredi 9 Janvier 2015 | Lu 295 fois | 0 Commentaire

Chérif Kouachi, l'un des tueurs présumés de Charlie Hebdo, a affirmé ce vendredi à BFMTV avoir été envoyé par Al-Qaïda au Yémen, alors qu'Amedy Coulibaly assurait à la même chaîne de télévision avoir "synchronisé" son action avec lui et s'est réclamé du groupe Etat islamique.



La chaîne d'info en continu BFMTV a été en contact téléphonique ce vendredi avec Chérif Kouachi, retranché à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), et Amedy Coulibaly, qui retenait des otages dans un supermarché casher parisien, avant qu'ils ne soient tués dans l'assaut des forces de l'ordre.

Dans ces échanges, Chérif Kouachi a dit que son voyage au Yémen en 2011 avait été financé par l'islamiste américano-yéménite Anwar al-Awlaki, tué au Yémen lors d'une frappe d'un drone américain le 30 septembre 2011. Dans sa conversation avec des journalistes de BFMTV, alors qu'il était retranché avec un otage dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële, Chérif Kouachi a affirmé avoir été missionné pour agir en France par Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), branche d'Al-Qaïda en Arabie Saoudite et au Yémen. Juste après la tuerie de Charlie Hebdo, l'un des deux agresseurs avait lancé à un automobiliste à qui ils avaient volé sa voiture: "Dites que nous sommes Al-Qaïda au Yémen."

"Eux Charlie Hebdo, moi les policiers"

Retranché avec des otages dans une supérette casher de la porte de Vincennes à Paris, Amedy Coulibaly a lui contacté la rédaction vers 15h. Il a notamment déclaré être membre de l'Etat islamique et avoir "synchronisé" son action avec celle des frères Kouachi. "Eux Charlie Hebdo, moi les policiers", a-t-il dit, avant d'être lui aussi abattu dans l'assaut des policiers d'élite. Il a également affirmé à la journaliste de BFMTV avoir choisi cette supérette pour viser des juifs et avoir agi pour "défendre les musulmans", notamment en Palestine.

France 2 a de son côté rapporté que le GIGN avait eu accès aux images des caméras de surveillance du magasin casher, ce qui aurait aidé les agents à choisir le moment où il ont lancé l'assaut. Ils auraient également pu écouter ce qu'il se passait dans le commerce via un téléphone fixe mal raccroché par le terroriste.

Source: Rtl.be
Lu 295 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes