Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Charly Maiwan : « Le Festival mondial de musique des Femmes d’ici et d’ailleurs traduit une promesse faite à ma mère »


Par | Mardi 13 Août 2013 | Lu 656 fois | 2 Commentaires



« Les exigences des artistes congolais nous empêchent d’en inviter un grand nombre »

Charly Maïwan
Charly Maïwan
Canada, (Starducongo.com) - Montréal accueille, du vendredi 16 à dimanche 18 août, la 2ème édition du Festival mondial de musique des Femmes d’ici et d’ailleurs. Promoteur de ce rendez-vous pour le moins original, Charly Maiwan nous en parle.

Starducongo.com : Comment est né ce festival ?

Charly Maiwan
: L’idée de ce rendez-vous musical est venue de ma mère qui fut une excellente chanteuse à la maison et qui, à son lit de mort, m’a fait la promesse de faire chanter un jour toutes les femmes. Deux ans après son décès, en 2003, j’ai commencé à nourrir ce projet en créant d’abord le groupe de femmes « Bella Mondo Africa », en Côte d’ivoire. Puis, m’est venue l’idée d’initier un festival de femmes.

Starducongo.com : Le coup d’envoi du 2ème Festival « Femmes d’ici et d’ailleurs » sera donné dans quelques jours. Tout est prêt pour la fête?

Bien sûr. Les noms des groupes invités sont disponibles à travers les réseaux sociaux et le site Internet du festival.
Cette année, nous accueillons plusieurs groupes issus des deux Congo, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Brésil, de l’Italie, de la Belgique, de l’Angleterre et de la Colombie. Sont aussi de la fête, des formations représentant Haïti, Guadeloupe, Barbade et Sainte-Lucie, en plus des groupes canadiens et immigrés.

Starducongo.com : Cette édition compte deux jours de plus que la précédente. Quelle en est la raison?

Avec l’expérience et le succès de la première édition, nous avons estimé que nous pouvons l’organiser sur trois jours. D’autant plus que le festival a été consacré premier festival de jeunes festivals au Canada et que la ville de Montréal nous encourage dans ce sens.

Starducongo.com : Peu-on avoir un bilan de la première édition ?

La première édition s’est plutôt bien passée, en dépit des difficultés liées au lancement de cette manifestation. Ce qui compte, c’est qu’on a pu réaliser ce projet et permis aux groupes invités de rencontrer le public canadien dans une ambiance conviviale. D’ailleurs, plusieurs formations ont manifesté leur souhait de participer à cette seconde édition, certaines sans exiger de cachet.

Starducongo.com : Parlons justement de moyens. Comment êtes vous organisés?

Pour le moment nous n'avons pas de partenaire, seul le Parc Olympique nous a donné la place. Et Vue d'Afrique (Festival dédié au cinéma africain et créole) qui nous aide au niveau marketing. Tout est donc financé par Maiwan Productions, Afromondo et Ataencha Production vu qu’on n’a pas encore de sponsors forts parce qu’au Canada vous devez avoir réalisé au moins deux éditions pour les intéresser.
Nous recevons toutefois des petites aides du ministère du gouvernement du Québec. Ce n’est pas grand-chose, mais tout fait nombre.

Bella Mondo Africa. Premier groupe de musique de femmes en Côte d'Ivoire
Bella Mondo Africa. Premier groupe de musique de femmes en Côte d'Ivoire
Starducongo.com : Vous travaillez depuis des années avec des artistes du Congo. Comment perçoit-on la musique congolaise au Canada ?

La musique congolaise n’est pas assez connue au Canada. C’est pourquoi nous faisons de notre mieux pour la faire connaitre auprès des Canadiens. Je me suis personnellement investi dans ce sens, mais je dois reconnaître que ce n’est pas toujours facile de travailler avec les musiciens du Congo: ils sont très exigeants et les faire venir ici exige énormément de moyens.

Starducongo.com : Où se situe le problème ?

C’est un problème de cachet et du nombre souvent élevé de musiciens qui accompagnent le groupe, jusqu’à plus de 18 musiciens. Ce qui pèse très lourdement sur le budget parce qu’il faut les prendre tous en charge, soit 2000 dollars par personne. En plus d’un cachet de l’ordre de 30000 euros, certains demandent qu’on les loge dans des suites. Dans ces conditions, le promoteur ne peut logiquement rentrer dans ses frais. Puisqu’avant même le concert, vous vous retrouvez avec plus 60.000 dollars de dépenses.

Starducongo.com : Qu’avez-vous envie de dire aux artistes congolais absents de cette deuxième édition?

Je leur conseille de repenser à leurs exigences pour 2014. Nous sommes obligés de faire attention aux dépenses pour la réussite et la pérennité du festival. Pour des raisons que je viens d’évoquer, nous aurons cette année une Congolaise de Brazzaville et de Kinshasa qui réside au Canada, les moyens n’ayant pas permis de faire venir d’autres artistes du Congo.

Starducongo.com : Et aux artistes africains ?

J’aimerais que ce Festival accueille plus d’artistes africaines. Mais pour cela, j’invite ces dernières à revoir également certaines exigences qui tuent malheureusement la musique africaine et la maintient dans une espèce de ghetto.

Propros Alain Bouithy
bouithy@starducongo.com
Lu 656 fois


Vos commentaires:

1.Posté par plates excuse le 14/08/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne peut que vous encourager.

2.Posté par pipo le 16/08/2013 06:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une Excellente initiative qui mérite d'être encouragée y compris par les artites, qui sont les premiers concernés

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes