Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinéma: Abel Dibassa et Paula Mateso héros d’un court métrage


Par Afriquechos.ch | Mardi 2 Août 2016 | Lu 1517 fois | 0 Commentaire

Le premier, Abel Dibassa, est un chanteur congolais de Brazzaville qui vient de sortir son premier album solo dont le clip de l’une des chansons marche très fort sur Youtube avec 12.000 vues en deux mois, la seconde, Paula Mateso, n’a de lien avec l’art que par l’entremise de son mari Dady Boussole guitariste doué de l’orchestre nantais System A. Les deux faisaient leurs premiers pas au cinéma dans les rôles des parents d’une fratrie insaisissable pour un court métrage réalisé par Marco Pererira et produit par les Quais de la mémoire.



S’il a bien cadré le scénario de son film, Marco Pereira avait néanmoins fait le choix de miser sur la créativité et l’improvisation des acteurs pour les dialogues. Avec ces deux néophytes, le réalisateur nantais, auteur de nombreux courts métrages, partait dans l’inconnu. Après un briefing sérieux et pointu, Abel Dibassa est détendu, enjoué et pressé de jouer alors que Paula Mateso avoue du trac qui l’a empêchée de fermer l’oeil. Elle prévient tout de même : « Dès que la caméra tournera, ça ira et vous ne pourriez plus m’arrêter », éclats de rire dans les bureaux des Quais de la mémoire.

La première scène est tournée dans un véhicule qui sillonne les rues des quartiers Bellevue, Chantenay et du centre-ville de Nantes avec une caméra embarquée. À la fin du tournage de la première scène, Sami qui était à la caméra et le réalisateur descendent de la voiture « morts de rire » et surtout épatés par la spontanéité et les répliques de Paula Mateso et, bien plus, subjugués par la complicité et la complémentarité instantanées des deux acteurs qui n’avaient jamais échangé un mot dans la vie auparavant.

La deuxième scène tournée dans un appartement du quartier Bellevue sera de la même veine, le jeu naturel d’Abel est resté convaincant alors que Paula Mateso a dû contenir et apprivoiser son aisance verbale au profit d’une gestuelle exécutée avec justesse.

La projection de ce court-métrage est prévue au mois d’octobre dans les cinémas de Nantes.

Botowamungu Kalome
Lu 1517 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes