Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinéma. «Ntinta», un portrait cinématographique de Rhode Scheba Makoumbou


Par SDC, Starducongo.com | Dimanche 11 Avril 2010 | Lu 1732 fois | 0 Commentaire



Mue M’Puati Luemba et Rhode Bath Schéba Makoumbou
Mue M’Puati Luemba et Rhode Bath Schéba Makoumbou
Le metteur en scène et comédien congolais Mue M’Puati Luemba vient de réaliser un portrait cinématographique sur sa compatriote, l’artiste peintre et sculpteuse Rhode Bath Schéba Makoumbou. Un film de création qui intègre neuf autres classés dans la collection «Talents du Congo».
Produit par «Play Film», de France, et «Inzo ya Bizizi», de Brazzaville, avec le soutien de l’Union Européenne, ce portrait cinématographique, tourné du 11 au 15 janvier 2010, évoque, à travers le travail pictural et sculptural de Rhode Makoumbou, le lien entre les hommes et l’art. Tel un trait d’union qui illustre l’activité de l’artiste qui part du réel, de l’observation, pour réaliser ses œuvres, Ntinta (les couleurs, en kikongo) est un clin d’œil aux couleurs illustrant la palette qu’utilise Rhode Makoumbou. Ce sont, au total, onze séquences qui dévoilent le quotidien de l’artiste: des préparatifs pour peindre aux courses au marché, en passant par les activités familiales…

Artiste engagée, Rhode Makoumbou prône la protection des valeurs traditionnelles contre les effets négatifs de la mondialisation qui tentent d’uniformiser tous les codes humains «Il est intéressant de parler de l’identité culturelle de chacun d’entre nous. Pas en valeurs d’opposition, mais comme une richesse du monde qui tire ses sources dans la diversité culturelle…
Pour ma part, j’ai choisi de représenter, dans mon travail, les activités quotidiennes en Afrique, surtout celles des femmes, comme expression particulière d’une des richesses de notre continent » (…) «Je pense que c’est important d’être une ou un artiste témoin de son temps, en créant des œuvres qui tendent à la modernité, tout en ne rejetant pas le passé, et également en revalorisant les valeurs du métier créatif», affirmait elle, en mai 2007.

Pour le réalisateur, il est, ici, question de la transposition du réel, tout comme le fait l’écriture documentaire. «Mon message à l’égard de nos contemporains, des spectateurs, réside dans une certaine appropriation des valeurs culturelles ou de l’authenticité des peuples, ce qui est une richesse pour le monde entier, et je vois mon film comme une œuvre de peinture et sculpture », affirme-t-il.

Ce film est, actuellement, en phase de mixage et d’étalonnage, à Paris. Une projection de la collection «Talents du Congo» dans laquelle le réalisateur signe une autre œuvre sur l’artiste musicien Antoine Moundanda est prévue au Centre Culturel Français de Brazzaville, ce mois d’avril 2010, avant que les films ne soient diffusés sur les chaînes de télévision, de par le monde. En séjour à Brazzaville, Rhode Makoumbou qui a été à l’honneur sur l’esplanade du C.c.f, après un carnaval sur les grandes artères de la capitale, afin d’interpeller l’homme de la rue sur ses œuvres, se réjouit, d’ailleurs, de cette production. Elle fait, en effet, partie de ce type d’artistes issus des pays dont on connait peu la valeur de l’art. «La sculpture dit-elle, a encore du mal à passer, parce que les gens pensent que ce sont des fétiches».

Ifrikia KENGUE DIBOUTANDOU
(La Semaine africaine)
Lu 1732 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes