Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinéma. «Poisson d’avril», un film documentaire de Nestor Ebongo


Par SDC, Starducongo.com | Dimanche 2 Mai 2010 | Lu 1390 fois | 1 Commentaire



Nestor Ebongo
Nestor Ebongo
«Poisson d’avril», c’est le titre du film documentaire que vient de réaliser Nestor Ebongo, journaliste-reporter d’images à la Télévision congolaise, depuis près de vingt ans. Ce coup d’essai fait la carte postale touristique du village et de la rivière Léfini, situés dans la partie nord du département du Pool. Il faut dire que la Léfini, réserve de faune créée en 1951, a une superficie de 630.000 hectares. Elle regorge de nombreux sites touristiques, comme «Ekoti ya Monseigneur», les Monts Epopi, Mondo; la rivière Imboulou, le sanctuaire de gorilles «Lessio-louna».

Dans ce film documentaire de douze minutes, Nestor Ebongo met l’accent sur la pêche à la carpe ou «Mboto», dont le nom scientifique est «Disticodus Assimus». Au mois d’avril, souligne-t-il, c’est la période où les fruits aquatiques arrivent à maturité et les carpes s’en nourrissent. Pendant cette période, la pêche à la carpe se pratique abondamment dans cette contrée et les pêcheurs utilisent une technique spécialisée, pour la capture de ses poissons.

Dans ce film, on a voulu mettre en relief cette technique de pêche, parce qu’elle ne pollue pas l’environnement. «Il existe une dizaine de techniques, pour pêcher ce poisson, mais, à la Léfini, les pêcheurs n’utilisent que deux techniques. Ce sont des techniques traditionnelles léguées par les aïeux, et les jeunes continuent à les pérenniser», précise Jean Innocent Opangué, acteur principal dans ce film.

Parlant du budget et de la motivation du tournage de ce documentaire, Nestor Ebongo affirme: «Le budget s’élevait à 600.000 F. Cfa, mais Télé Congo a mis à ma disposition 165.000 F. Cfa. Ce qui était largement insuffisant pour réaliser ce documentaire. Mais, ce qui m’a réjoui à faire ce tournage, c’est qu’il y a plus de vingt ans que Télé Congo n’a plus produit de documentaire et celui ci est le premier, vingt ans après. Mon financement est dû au fait qu’en 2008, Gustave Mbaka Kimbembé, l’un des réalisateurs de Télé Congo, était nommé directeur de production et dans sa vision de diriger la télévision, il avait lancé un S.o.s aux caméramans, aux réalisateurs et à tout autre agent de lui faire parvenir des sujets de tournage et la formule donnée était: 1 caméra + 1 cassette= 1 image. Et, dans le lot de ceux qui avaient proposé les sujets, il y avait Nestor Ebongo et mon film documentaire a été retenu ».

Lorsque cette modique somme lui a été affectée, Nestor Ebongo a mis en place une logistique à la Léfini. Et cela lui a coûté excessivement cher, par rapport au budget mis à sa disposition. Mais, comme des grands garçons, le réalisateur et son équipe ont réussi, pendant cinq jours, à faire le tournage du film, qui s’est déroulé dans un campement se trouvant à plus de 50 km, en amont du village Léfini. Et, la post-production a nécessité plus d’une année.

Il fallait, de temps en temps, que le réalisateur fasse recours à son salaire, pour finaliser ce film.
A la question de savoir quel est son sentiment, après la réalisation de ce film, Nestor Ebongo répond: «Les difficultés m’ont permis de comprendre le tournage d’un documentaire. Et, présentement, j’ai, dans ma gibecière, trois projets de documentaires, mais il ne reste que la finalisation. Je profite de votre journal pour demander aux donateurs et aux pouvoirs publics de me venir en aide, car Télé Congo dispose, actuellement, d’un équipement qui lui permet de faire beaucoup de choses. Il faut encourager les productions locales, parce que le Congo, sur le plan du cinéma, est encore vierge. Pour terminer, je rends hommage à Gustave Mbaka Kimbembé, mon parrain, et à François Dianga, monteur-réalisateur à Télé Congo».

Signalons qu’après avoir visionné leur œuvre, l’auteur de «Poisson d’avril» et son équipe sont repartis avec à la Léfini, pour un complément d’images.

Alain Patrick MASSAMBA
(La Semaine africaine)
Lu 1390 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Mickaël G le 30/12/2011 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le seul problème est que le nom du documentaire est "poiSon d'Avril" et non poiSSon...

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes