Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Claudine André : « Le bonobo est un cadeau de la nature au Congo »


Par SDC, Starducongo.com | Lundi 4 Avril 2011 | Lu 699 fois | 0 Commentaire



Claudine André
Claudine André
Chaque mois, la Fondation 30 Millions d'Amis donne la parole à une personnalité impliquée dans la protection des animaux et de la nature. Claudine André, que l’émission 30 Millions d’Amis avait fait connaître il y a plus de dix ans, veille sur un sanctuaire dédié aux bonobos en République Démocratique du Congo. Son histoire est aujourd’hui portée sur grand écran.

Fondation 30 millions d’Amis : Un film relate votre engagement pour les grands singes. Comment vivez-vous cette consécration ?

Claudine André
: La première fois que j’ai visionné le film « Bonobos », j’ai été submergée par les souvenirs et les anecdotes de mes longues marches au cœur de la forêt marécageuse congolaise. J’étais très émue. Sur un plan personnel, je dois avouer que voir sa vie portée sur grand écran est à la fois très particulier et très émouvant.

C’est surtout une occasion extraordinaire de faire connaître l’histoire des bonobos au public français, et je l’espère, au public étranger, afin que chacun prenne conscience des dangers qui guettent cette espèce menacée d’extinction... L’histoire de Béni, le petit orphelin, qui est relatée dans le film, est très semblable à celle d’un petit chimpanzé ou d’un bébé gorille que l’on prive de ses parents... Aller au cinéma pour mieux connaître le sauvetage puis la réintroduction d’un grand singe dans son milieu naturel, c’est inédit !

F30MA : Vous êtes impliquée dans leur protection depuis plus de 20 ans. La situation des bonobos a-t-elle évolué ?

C. A. :
Nous travaillons avec le ministère de l’Environnement de RDC et de très nombreuses ONG autour de différents programmes de conservation, dont le plus récent est un plan de survie que nous avons lancé en janvier. Tous ces travaux et toutes ces actions montrent que la prise de conscience est réelle. Mais sur le terrain, c’est différent. Nous voyons toujours autant d’orphelins dont les parents ont été tués, victimes du trafic de viande de brousse et des braconniers. Selon les estimations les plus fiables, il n’y aurait plus que 5 000 à 20 000 individus à l’état sauvage, alors qu’on en dénombrait environ 100 000 dans les années 1980.

Le regard de la population congolaise vis-à-vis des bonobos a cependant évolué. Nous menons un programme de conservation qui intègre les habitants, que nous aidons par ailleurs sur le terrain en finançant des projets d’éducation et d’information. Les Congolais sont très sensibles au fait que ce primate risque de disparaître et qu’il s’agit d’un véritable cadeau de la nature pour le pays. On ne trouve ce grand singe nulle part ailleurs ! La contribution de la population est donc très importante, et rien n’est fait sans la consulter.

F30MA : La Fondation 30 Millions d’Amis soutient votre projet depuis plusieurs années. Quelle est l’importance des aides que vous recevez des organisations de protection animale ?

C. A. :
Nos travailleurs sont essentiellement bénévoles, et chaque sou récolté va directement au projet. Sans les organisations de protection animale, rien n’aurait pu être réalisé. Ni l’association Lola Ya Bonobo, ni les différentes actions de conservation. Il aurait fallu patienter jusqu’au retour des grandes organisations américaines, parties lorsque les guerres ont ravagé le pays, à la fin des années 1990. Mais attendre, c’était prendre le risque de voir cet animal disparaître pour toujours. Le bonobo partage 98,7 % de notre patrimoine génétique, et c’est sans doute l’animal le plus proche de l’homme. C’est aussi pour cela que sa survie est essentielle.

75 % de notre financement provient des dons que nous recevons. Je ne peux citer chaque organisation, mais l’aide que nous accorde la Fondation 30 Millions d’Amis est un soutien indispensable. La Fondation a toujours répondu présente, y compris dans les moments difficiles.

« Bonobos » d’Alain Tixier
Sortie le 30 mars 2011
Sur une idée originale de Claudine André
Avec la voix de Sandrine Bonnaire


Source: http://www.30millionsdamis.fr

Lu 699 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes