Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture de la 2e édition de la semaine du cinéma italien à Brazzaville


Par ADIAC | Mardi 3 Février 2009 | Lu 822 fois | 0 Commentaire



Centre culturel français
Centre culturel français
La 2e semaine du cinéma italien, qui s'est tenue du 24 au 30 janvier au Centre culturel français (Ccf) de Brazzaville, s'est achevée vendredi dernier sur une note de satisfaction générale des organisateurs. Pendant cette semaine en effet, le public brazzavillois a pu suivre six projections de choix. Le dernier film présenté a été Se devo essere sincere (Si je dois être sincère), une comédie de 1h45mn de Davide Ferrario et Luciana Littizzetto, réalisée en 2004.

Cette deuxième édition a convaincu les organisateurs qui pensent déjà à une troisième semaine du septième art italien d'ici la fin 2009. Le diplomate italien, Angelo Travaglini avoue sa satisfaction : « J'ai une appréciation hautement positive, parce que j'ai pu constater la grande sensibilité culturelle et le capital de sympathie que la jeunesse brazzavilloise réserve à notre art et notre culture. C'est ainsi qu'en accord avec le Centre culturel français, on va réorganiser cela probablement entre septembre et octobre de l'année en cours. »

« Ce que nous visons avec ces semaines de cinéma italien, c'est un réel rapprochement entre les peuples italien et congolais. Il est clair que la coopération politique, économique, qui du reste est indispensable, ne touche pas nécessairement le grand public. A la différence de la collaboration artistique ou culturelle qui peut avoir des effets très positifs sur le rapprochement de nos deux peuples », a souligné Angelo Travaglini.

Le but essentiel de cette initiative demeure néanmoins de faire connaître de plus en plus l'Italie grâce à l'art cinématographique. Si la première semaine qui s'était déroulée en juillet de l'année dernière a suscité l'attention du public brazzavillois, la deuxième semaine a remporté une adhésion remarquable. Une des raisons de cet engouement du public tient certainement au fait que les projections aient eu lieu au Ccf. « Je dois remercier publiquement les responsables du Ccf de Brazzaville pour leur collaboration professionnelle qui a favorisé ce succès éclatant » a-t-il renchéri. Il a toutefois renouvelé toute sa sympathie à ceux qui avaient permis la tenue de la première semaine.

BRAZZAVILLE-ADIAC
Lu 822 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes