Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Club Congo Pluriel: Appel à la Journée nationale d’indignation


Par | Samedi 9 Janvier 2016 | Lu 472 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) - "A ce jour notre indignation n’a pas été à la hauteur des actes barbares posés par ce pouvoir détestable. Sassou Nguesso agit comme les terroristes de Daesh c'est-à-dire nous traumatiser avec une répression sauvage et féroce orchestrée par ses milices cobras et sa horde de mercenaires étrangers", souligne le Club Congo Pluriel dans l'appel ci-dessous.



Appel patriotique à la Journée nationale d’indignation

Congolaises, congolais,

C’est parceque notre indignation n’a pas été à la hauteur des actes barbares posés par ce pouvoir détestable que le dictateur Sassou Nguesso veut nous faire boire le calice jusqu’à la lie

Le 5 février 1979, Sassou Nguesso est arrivé au pouvoir en déposant Yhombi par un gros mensonge sur de prétendues dispendieuses dépenses. Après 13 ans de pouvoir, les crimes économiques et les crimes de sang du régime sont dénoncés à la conférence nationale souveraine puis sévèrement sanctionnés aux présidentielles de 1992. Mais Sassou ne quitte pas la scène politique, il torpillera les 5 années de Pascal Lissouba et c’est par un autre mensonge, que le dictateur déclenche une guerre le 5 juin 1997, occasionnant plus de 20 000 morts et de milliers de réfugiés.

Le général des armées n’ignorait pas que l’accumulation des engins de guerre à Mpila mettait la population de Brazzaville en danger, les explosions du 4 mars 2012 ont encore endeuillé de milliers de familles brazzavilloises avec des conséquences incalculables à long terme pour les survivants abandonnés à ce jour sans un suivi médical approprié.

Sassou Nguesso a encore révélé sa bestialité au grand jour lors de l’arrestation violente du colonel Ntsourou et très récemment le 20 octobre 2015, avec le gazage massif des populations et les assassinats crapuleux des manifestants. Le comble de l’horreur a été atteint à Dolisie avec l’assassinat du petit Loïc froidement abattu par la police de Sassou au seul motif d’être soupçonné d’avoir brûlé un cahier avec l’effigie de Christel Sassou le fils du dictateur. SASSOUFFIT !

32 ans de pouvoir sans partage à la tête du Congo avec un bilan chaotique dans tous les domaines.

Tant que ce monstre et son clan se maintiendront au pouvoir le Congo demeurera un océan de misère, comme le témoigne de nombreux indicateurs de développement qui nous classent, malgré nos richesses, parmi les derniers pays de la planète.

Les grandes manifestations organisées par l’opposition ont montré combien les Congolais sont fatigués et désabusés par l’incapacité de ce pouvoir de satisfaire même leurs besoins les plus élémentaires . Sous le pouvoir de Sassou la seule industrie florissante du pays c’est le marché de la mort. Aucune famille n’est épargnée. La mort s’est banalisée au Congo faute d‘environnement sain et de l’inexistence d’une médecine préventive et curative viable. Suivez l’avalanche quotidienne d’annonces de morts de courtes maladies aux communiqués nécrologiques sur Télé Congo. SASSOUFFIT !

Le dictateur Sassou Nguesso veut nous faire boire le calice jusqu’à la lie, il vient de promulguer une constitution parmi les plus rétrogrades du monde, et programmer unilatéralement une élection présidentielle qui ne sera ni transparente, ni équitable le 20 mars 2016.

Chers (es) compatriotes,

A ce jour notre indignation n’a pas été à la hauteur des actes barbares posés par ce pouvoir détestable. Sassou Nguesso agit comme les terroristes de Daesh c'est-à-dire nous traumatiser avec une répression sauvage et féroce orchestrée par ses milices cobras et sa horde de mercenaires étrangers.

Face à l’ignominie de ce pouvoir, une mobilisation nationale s’impose. Levons nous pour retrouver notre fierté que de continuer de mourir à genou.

Nous invitons toutes les plates formes de l’opposition de s’unir pour cet appel
Les églises du Congo doivent sortir de leur silence satanique,
Notre armée doit choisir de servir le peuple et non protéger le dictateur,
Les élèves et les étudiants doivent se lever car Sassou a hypothéqué leur avenir,
Les chômeurs et les travailleurs doivent se lever car nos immenses revenus ne sont pas consacrés à la création des emplois ni à l’amélioration des conditions de travail,
La diaspora congolaise doit se mobiliser car quelque soit notre confort à l’étranger, le Congo est le bien le plus précieux que nous lèguerons à nos enfants. Partout où nous avons la possibilité de manifester, organisons des marches ou des meeting d’indignation.

Participons massivement à la JOURNEE NATIONALE D’INDIGNATION contre ce régime. Il ne s’agira pas de s’offrir en chair à canon pour servir de festin à ces charognards assoiffés de sang. Il s’agira d’une « JOURNEE PAYS MORT. » On reste chez soi, on paralyse le pays en ce jour symbolisant le 37 ème anniversaire de la prise du pays en otage par le dictateur congolais.

32 ANS DE MENSONGE ET DE COUPS BAS, SASSOUFFIT !

LE VENDREDI 5 FEVRIER 2015
montrons à Sassou et au monde que nous rejetons massivement son régime, que nous sommes fatigués des pénuries récurrentes, des emprisonnements, des intimidations, des assassinats, du pouvoir clanique, des élections truquées, du manque de table-bancs, du manque d’enseignants, des hôpitaux mouroirs, du manque de canalisation, du manque de liberté. Bref indignons nous contre ce pouvoir responsable de ces nombreux maux qui nous accablent.

Oui mes frères, mes sœurs, un autre Congo est possible, prenons notre destin en mains car le Congo n’a pas d’autres mains que celles de ses enfants pour le libérer.

Patriotiquement vôtre na esprit ya bien

Pour Le Club Congo Pluriel
Dr Michel ONDONGO MPANDI
Président
Lu 472 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique