Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cohésion nationale : Grand Kallé avait déjà tracé la voie


Par Adiac-congo.com | Samedi 17 Août 2013 | Lu 257 fois | 1 Commentaire



Joseph Kabasele, alias Grand Kallé
Joseph Kabasele, alias Grand Kallé
Dans plusieurs de ses chansons, l’artiste n’avait cessé d’aiguiller la conscience patriotique de ses compatriotes qu'il exhortait à travailler à l’unisson pour le bien de leur pays.

L’intérêt suscité par les concertations nationales initiées par le chef de l’État, Joseph Kabila, est de plus en perceptible dans le chef de tous les Congolais qui se sentent concernés au plus haut niveau. Chacun est appelé, pour ainsi dire, à apporter sa pierre de contribution afin que les objectifs assignés à cette grand-messe nationale soient effectivement atteints. C’est dans ce contexte qu’il faut situer le cri de cœur de l’Afric’ambiance, ce groupe musical qui, aujourd’hui encore, perpétue la mémoire de Kabasele Tshamala dit Grand Kallé. Me Kalala Muena Mpala, qui préside aux destinées de cet orchestre, pense que le moment est venu de faire valoir son statut de président médiateur général, une qualité du reste qui lui est reconnue dans les milieux sociopolitiques du pays.

Au moment où la quête de la cohésion nationale tend à devenir un défi majeur pour les Congolais appelés à parler d’une même voix afin de conjurer le démon de la division, Me Kalala Muena fait observer que Grand Kallé avait, déjà en son temps, exhorté ses compatriotes à l’unisson. Il le présente d’ailleurs comme le « dépositaire de l’esprit de la réconciliation nationale » en épluchant son riche répertoire qui fait la part belle aux chansons patriotiques. Que les différents acteurs politiques de la RDC de tout bord, tant de la majorité que de l’opposition, traversent le fleuve pour aller s’abreuver à la source de la sagesse incarnée par le président Denis Sassou N’Guesso, cette dynamique s’intègre, d’après lui, dans la philosophie musicale de Kallé Jeef dont la solidarité africaine en constitue le sous-bassement.

Plus d’une fois, Kallé a martelé dans ses chants sur les liens de consanguinité unissant les peuples de deux rives, fait-il observer. Plus d’une fois aussi, ajoute-t-il, il a appelé ses compatriotes à mettre fin à leurs querelles intestines pour forger une Nation forte bâtie sur le socle de l’unité. L’artiste avait aussi aiguillé leur conscience patriotique dans « Toyokana, Tolimbisana na Congo », une oeuvre de bonne facture ancrée dans la thématique de paix et de concorde nationale. Avec la même ferveur, il a exhorté les parlementaires congolais à sauver la patrie dans «Matata Masila na Congo ». Ici, le chanteur s'est livré tel un bon prédicateur à travers des sages conseils prodigués à la classe politique. "Nous sommes tous habitant du Congo. (...) Entendez-vous, vivez dans la concorde. Mettez fin à vos guerres fratricides", dit-il. Toujours au faîte de l’actualité politique, Kallé Jeef avait déjà tiré la sonnette d’alarme en appelant la jeunesse du Kivu à faire preuve de vigilance pour ne pas tomber dans le piège tendu par des « profiteurs ». Plus que des simples vœux pieux, il s’agit là des prédictions qui se vérifient aujourd’hui.

Me Kalala Muena Mpala entend donc capitaliser le massage de paix et de concorde nationale véhiculé dans ces chansons d’anthologie à travers une participation positive aux concertations nationales. Une participation qui pourrait se traduire notamment par un appui soutenu au président Denis Sassou N’Guesso que les Congolais de la RDC ont, dans leur large majorité, choisi pour assurer la médiation des concertations nationales. Il croit savoir que ses idées et ses réflexions reposant sur une expérience accumulée dans la résolution de certaines crises internes pourront, le moment venu, servir au pays.

Alain Diasso
Lu 257 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Ramata le 18/08/2013 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le grand Kallé, un grand nom de la musique des deux rives du majestueux fleuve Congo qu'il faudrait en principe immortaliser par des monuments grandioses sur des places publics des deux capitales, Kinshasa et Brazzaville.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes