Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congo Brazzaville: la sapologie dépasse les ethnies


Par SDC, Starducongo.com | Dimanche 30 Mai 2010 | Lu 8129 fois | 9 Commentaires



Congo Brazzaville: la sapologie dépasse les ethnies
(Syfia Congo Brazzaville) Dans les grandes villes du Congo, la sape, plus qu'une simple mode vestimentaire, rapproche les jeunes de toutes les ethnies et les éloigne de la violence. Une façon élégante et moderne de participer à l'unité du pays après une décennie de guerre civile.
Main Bleue, un bar dancing situé à Bacongo, au sud de Brazzaville. Des jeunes, en veste et cravate, viennent à leur rendez-vous du week-end. Ils vont et viennent devant et à l’intérieur du bar. Leur façon de marcher et de parler attire les regards. Ces ardents défenseurs de la Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes) viennent des sept arrondissements de la capitale et appartiennent à toutes les ethnies. Ils se côtoient, sans heurts. Les samedis et dimanches, les riverains des grandes artères et de certains bars dancing de la ville assistent à leurs défilés au cours desquels ils exhibent la griffe de leurs habits et leur art de marier les couleurs.

Samba Le Maire a été sacré meilleur sapeur de Brazzaville à l’issue d’un concours organisé en 2008 en partenariat avec les ambassades de France, d’Italie et des États-Unis. Étiqueté ambassadeur pour la paix universelle pour ses œuvres de bienfaisance envers les démunis, il raconte que lui et ses amis se sont rendus ensuite à Kinkala, Boko et Mindouli, villes du département du Pool touchées par la guerre, pour former des ex-combattants à la sape.

Chez nous, explique Amour Mayoma, un sapeur de Bacongo, il n’y a ni bandit, ni considérations ethniques : "Si on est bien habillé, on a droit à des applaudissements. Si on est mal habillé, on mérite des moqueries et cela quelles que soient les origines ethniques." Oba Prime, dit Igor Le nécessaire, sapeur de Mikalou, au nord de la capitale, confirme : "J'ai des amis sapeurs qui vivent à Bacongo et Makelekelé (quartiers sud de Brazzaville majoritairement peuplés d'une autre ethnie que la sienne, Ndlr). Nous sommes tous des sapeurs congolais."

Bagarres et tribalisme démodés

La création de l’Association des sapeurs du Congo (ASSACO) en 2006, qui en regroupe près de 500 sur des milliers en activité, a permis de répertorier et de développer l'unité du mouvement. "À chaque fête d’indépendance, tous les sapeurs brazzavillois participent au défilé populaire devant le chef de l’État et les institutions de la République. Aujourd’hui, on n'assiste plus à des bagarres", souligne Destin Ndoudi, président de l'association. Les autorités confirment : "Nous n’avons jamais eu à arranger un différend entre sapeurs. Ce sont des personnes courtoises et intéressantes", estime un sous-officier de la Direction générale de la police.

Certains se demandent cependant comment ils se procurent ces habits parfois extrêmement chers. Bindesso Honoré (connu sous le pseudonyme de Wassenga Kimpedi) lève le mystère : "La plupart ont des parents en Europe qui leur envoient des costumes, chemises, cravates ou des chaussures. D’autres exercent des métiers qui leur permettent de gagner honnêtement leur vie. En tout cas chez nous, le vol et l’escroquerie sont prohibés."

Festival et Prix du meilleur sapeur

Selon M. Rock Tondo Mayela, président de l'association Union pour la paix, la démocratie et le développement, les sapeurs contribuent à l’édification d’un Congo uni et réconcilié. Dans le même esprit, afin de faire tomber toutes les barrières, il demande aussi aux pouvoirs publics de promouvoir les mariages interethniques.

En attendant, l'attitude pacifique des sapeurs leur vaut la reconnaissance officielle. Pour M. Albert Kimbouala, directeur au ministère de la Culture et des Arts, ils assurent la promotion des valeurs du Congo. Des films à leur sujet sont en effet vus dans le monde entier. Ils sont d'ailleurs souvent reçus par le chef de l’État. En 2010, le Prix du meilleur sapeur et un festival en leur honneur devraient être organisés par les autorités.

Source: Syfia
Lu 8129 fois


Vos commentaires:

1.Posté par YAMOUWONDA le 01/06/2010 03:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais pourquoi donc les bars dancing des quartiers nords ne sont ils pas aptes de recvoir les sapeurs des quartiers Sud de Brazzaville?

Pourquoi les sapeurs des quartiers sud n aiment pas aller festoyer dans les quartiers nord tandis que ceux des quartiers nord y deferlent chaque week end?

Est ce parce qu ils n ont rien a y apprendre ?
Est ce parce que les sapeurs des quartiers nord n y viennent que pour apprendre a s habiller ?

2.Posté par Claude le 03/06/2010 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Yamouwonda,
D'habitude pertinent et caustique, il sombre dans l'aveuglement de la "différence". Quelle tristesse!

3.Posté par YAMOUWONDA le 03/06/2010 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Claude,
Il y aurait eu de la joie dans mon coeur si seulement vous aviez fait un effort de repondre a mes questions, quelle que soit la tristesse qu elles degagent.

L aveuglement vient plutot de votre part parce que vous n aviez jamais remarqué que les jeunes des quartiers sud ne s aventurent ou plutot ne vont jamais festoyer dans les quariers nord.


Citez moi alors , pour m eclairer ,ces bars dancing des quartiers nord ou ces jeunes vont s affronter , vestimentairement bien sur , au lieu de vous cacher la tete comme le ferait une autruche.



4.Posté par Claude le 04/06/2010 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher compatriote,
Je suis sûr que vous avez vécu à BZV ou vous y vivez. Où se trouve Faignant? N'est-pas un endroit de rencontre des Sapeurs? Par ailleurs, vos propos me semblent larvés, je veux dire : pour vous la Sape appartient aux quartiers sud, et que les jeunes des quartiers nord ne peuvent que les fréquenter s'ils veulent suivre le mouvement. Mais, au-delà de toute polémique, je crois que c'est l'auteur de l'autre article à la Une, sur le portrait d'un bon sapélogue, qui nous interpelle sur toutes ces bêtises. Les besoins des Congolais sont ailleurs.

5.Posté par YAMOUWONDA le 05/06/2010 16:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Claude,
Ce bar dancing se trouve a Poto Poto . C est n est qu un endroit de rencontre pour les sapeurs de ses environs d apres mes constatations.

Je ne pense pas avoir dit que la sape appartient aux jeunes des quartiers sud. C est plutot le mouvement qui a eu naissance dans ces quartiers sud et cela ,vous le savez. .

Ce sont des questions que je me suis posées et non des propos tenus.Si les votres trouvent reponses dans ce que vous venez d ecrire ,cela n engage que vous.

Pourquoi est ce que les jeunes des quartiers nord viennent ils donc s abrutir dans les quartiers sud, n est ce pas sur ces betises que l auteur nous interpelle ?

Les jeunes des quartiers sud ont du peut etre comprendre qu ils n ont pas besoin de se deplacer pour aller leur enseigner toutes ces betises.

Si les Congolais ont leurs besoins ailleurs , de quelle nationalité sont ses sapeurs dont nous parlons ici ?

Si saper n est pas un besoin pour vous ,s habiller au moins devrait l etre .Vos gouts ont du faire de vous un jour ou tout au moins une fois , cher Claude, un sapeur , devant un quelconque NGAYA. meme si vous ne tombiez pas dans l extravagance, dans la diatance. .









6.Posté par Claude le 08/06/2010 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Yamouwonda,
D'accord avec vous. Le malentendu est clos, dès l'instant l'auteur de l'autre article, mrs Bedel, nous interpelle sur ces bêtises.

7.Posté par YAMOUWONDA le 17/06/2010 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Claude
De toutes facons j aurai aussi pu m attarder sur le titre de cet article.
Je dis tout simplement que les jeunes des quartiers sud sont beaucoup plus inventifs, dans leur betise peut etre.

On ne peut pas ethniser la sape dans les quartiers sud sinon seulement que dans les quartiers nord.


8.Posté par rodrigue datchoua le 21/01/2011 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bjour
je suis infographiste je vie a pointe noire
je suis entré de faire un article sur les sapeur et le document est nommé SAPOLOGIE ET JE VOUDRAI beaucoup d'information
aider moi

9.Posté par jjb le 01/02/2011 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
YAMOUWONDA - es tu tribal ou tout juste un ignorant provocateur villageois... ? si tu vivais a brazza, tu aurais su que les bangala comme les kongos/laris se frequentent, et souvent on les voit dans les bars de tous les quartiers/arrondissements de brazza.. ainsi courtisant les filles de leurs gouts.. en fait s'il y a aujourd'hui une reluctance d'echange de frequentations de ces endroits de brazza par ces congolais, c'est due a la barbarie creee par vos hommes politiques non-sages... En outre, je ne sais pas d'ou as tu obtenu ces statistiques..??

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Novembre 2011 - 21:40 Guerre de «sape» entre Kinshasa et Brazzaville

Vendredi 22 Juillet 2011 - 12:47 Samba le maire: Meilleur sapeur du Congo

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes