Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

" Congo Masters " : Maïka Munan revisite la musique congolaise avec sa sensibilité


Par Digitalcongo.net | Samedi 19 Janvier 2013 | Lu 453 fois | 0 Commentaire



" Congo Masters " : Maïka Munan revisite la musique congolaise avec sa sensibilité
Voici une œuvre de haute facture. Elle s'intitule : "Congo Masters " (les maîtres du Congo). Elle est réalisée par celui que l'on surnomme " le maestro de la musique congolaise ". A travers ce support discographique, Maïka Munan revisite la musique congolaise avec sa sensibilité.

Par ailleurs, cette œuvre a été déjà larguée en Europe. A travers cet entretien, les mélomanes pourront découvrir davantage le contenu de l'album. Interview.

Pourquoi un album intitulé : " Congo Masters " ?

" Congo Masters " est un album intemporel. Il n'a pas de période et traverse le temps. C'est un opus de référence. J'ai réalisé à travers ce tube, une relecture, une revisitation de la musique congolaise.

Ce tube connaît la participation artistes de ceux qui ont collaboré avec moi. Il y a Sam Mangwana, Papa Wemba, Koffi Olomidé...bref, tous les noms des artistes majeurs qui y ont participé. C'est un album collection.

A quand la sortie de "Congo Masters " sur le marché ?

La sortie de " Congo Masters " interviendra pendant les festivités de fin d'année. C'est un coffret (cd+ dvd) qui était déjà sorti en Europe. Cependant, ce tube n'est jamais sorti ici au pays.

Vous parlez de la revisitation de la musique congolaise dans votre album, mais quelle est votre apport dans l'œuvre ?

Dans " Congo Masters ", il y a quelques unes de mes compositions. Mais, je préfère ne pas en parler. C'est aux mélomanes de le découvrir lorsqu'ils achèteront l'album. C'est donc une surprise.

Quelle est la particularité de cette œuvre que vous allez larguer sur le marché ?

" Congo Masters " constitue déjà ma particularité en ce qui concerne les mélodies et des titres. Vous retrouvez par exemple des titres comme "Bucheron " de Franklin Boukaka, " Soul malebo "...Donc, " Congo Masters " est entre autres un " medlay ", une sorte de pot pourri.

Qui produit et distribue " Congo Masters ", ici au pays ?

Je suis moi-même, producteur de mon album. Par rapport à sa distribution, je dois dire que je suis encore à Kinshasa pour y réfléchir.

Je dois vous dire que mes albums n'ont jamais été distribués ici au pays. Moi, je produis seul mes albums et je mets à la disposition du public cette musique.

Je suis en train d'imaginer un réseau à l'image de la distribution du courant, pour distribuer mon album.

Vous êtes réputé un grand arrangeur au pays, serez-vous à la hauteur pour vendre votre disque ?

Je suis auteur-compositeur et interprète. L'arrangement fait partie du travail que je fais...Je fais des réalisations, je suis aussi un réalisateur. Bref, je suis un producteur de musique.

En d'autres termes, quand j'interviens dans un album, je produis cette œuvre comme c'est le cas avec Fally Ipupa où j'avais produit sa musique.

Vous croyez qu'un musicien qui a presque 40 ans de carrière, ne puisse pas monter sur scène ?

Bref, c'est la qualité d'un produit qui défend un album.

Comment allez-vous organiser pour les concerts ?

Je ne suis pas obligé de le faire. Si on veut faire un spectacle, on s'organise. La logistique n'est pas la même.

Vous larguez un album pendant que le problème des droits d'auteur persiste toujours en RDC.

Comment allez-vous trouver votre compte ?

D'abord, je tiens à vous signaler que " Congo Masters" est protégé par la nouvelle société congolaise des droits d'auteur, la SOCODA. C'est là où je l'ai déposé pour protéger mon œuvre. C'est bien beau de sortir les œuvres sur le marché mais il faut qu’elles soient protégées.

Nos droits ont été spoliés pendant plus de 30 ans. Personne n'est capable d'évaluer les préjudices. Pourtant, j'ai un répertoire conséquent, beaucoup de titres coécrits avec d'autres artistes qui sont diffusés ici.

Je pense qu'il est temps qu'on mette la lumière sur la liquidation de la défunte SONECA avec son actif et passif, ses sociétaires.

En suite la création de la nouvelle société des droits d'auteur, sa mission, ses objectifs et la rémunération des ayants droits, vivants ou décédés.

Dieumerci Mayambi/Forum des As
Lu 453 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes