Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Congo-diplomatie : Brazzaville sollicite le rappel de la représentante de l'UE


Par Xinhua | Mercredi 18 Mai 2016 | Lu 1174 fois | 4 Commentaires

Le gouvernement congolais a engagé une démarche auprès de l'Union européenne pour solliciter le rappel de sa Cheffe de mission au Congo, Mme Saskia De Lang, pour "arrogance et mépris des dirigeants du pays d'accueil", a appris Xinhua de source bien informée.



Saskia De Lang
Saskia De Lang
Contacté par Xinhua, une source à l'Union européenne reconnaît que l'institution a été régulièrement saisie par le ministère des Affaires étrangères du Congo.

"Le gouvernement de la République du Congo a observé de la part de Madame Saskia De Lang, un activisme contraire à l'esprit et à la lettre de la Convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques entre les États", peut-on lire dans une copie de la note verbale obtenue auprès d'une source de l'Union européenne.

Pour motiver son intention, le gouvernement congolais a énuméré quelques faits et gestes qu'il reproche à la diplomate européenne. Au nombre de ceux-ci : la lettre du 29 mars 2016, adressée à la Cour constitutionnelle du Congo à travers laquelle elle exige d'être reçue dans les plus "brefs délais" tout en intimant l'ordre que sa requête soit "prise en considération dans les 48 heures".

Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l'étranger avait considéré incompatible avec le serment pris par chacun des membres de cette haute juridiction de l'État.

En guise de sa désapprobation par le gouvernement congolais, la représentante de l'UE au Congo n'a pas été invitée à la communication organisée récemment par le ministre congolais des Affaires étrangères, Jean-Claude Gakosso, à l'endroit des représentations diplomatiques en poste au Congo, sur la situation politique dans le pays et dans le Pool (sud).

"Lorsque le comportement d'un diplomate lèse le pays hôte, celui-ci est dans son droit de solliciter son rappel afin de sauver les relations avec son partenaire. Et c'est ce que nous avons fait", souligne une autre source au ministère congolais des Affaires étrangères s'appuyant sur l'article 9 de la Convention de Vienne de 1961.
Lu 1174 fois


Vos commentaires:

1.Posté par isidore le 18/05/2016 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une fatwa du dictateur Sassou contre le philosophe épistémologiste, le professeur Charles Zacharie Bowao ? Où plutôt contre la cognition, contre la raison, contre l'esprit critique, contre la conscience libre et pourquoi en faire? http://congo-objectif2050.over-blog.com/2016/05/l-amitie-nouvelle-et-enjeux-philosophiques-sur-le-reseau-global-internet-et-societe.html

2.Posté par SASSOUFIT DICTATEUR INFATIGABLE! le 18/05/2016 18:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SASSOU NGUESSO NE REPRÉSENTE PLUS LE CONGO,
IL REPRÉSENTE SON CLAN MAFIEUX SEULEMENT...IL
EST ILLÉGITIME...D'AILLEURS L'UE VIENT DE RENOUVELER
SA CONFIANCE À MME SIASKA DE LANG...SI SASSOUFIT A
DES COUILLES QU'IL L'EXPULSE COMME SADIO KANTE.

3.Posté par SASSOUFIT DICTATuEUR INFATIGABLE! le 18/05/2016 18:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
EN FAIT NOUS SOMMES ENTRAIN DE VIVRE LES DERNIERS
MOMENTS DU GÉNOCIDAIRE SASSOU NGUESSO...
PEUREUX COMME IL EST,CE MINABLE DICTATUEUR,IL A
MAINTENANT DES SOMMEILS TRÈS AGITÉS,IL TREMBLE,IL
PEUT ÊTRE BRUTALEMENT ASSASSINÉ.

4.Posté par YAKADIAMAMA le 18/05/2016 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Union Européenne réconforte son Ambassadeur auprès de la République du Congo.Encore un camouflet pour le plus grand criminel du Congo.(le PGCC)

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique