Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Consécration de la troupe du Lycée Chaminade

3ème édition du Festival de théâtre inter-lycées de Brazzaville.


Par Alain Patrick MASSAMBA | Mardi 2 Juin 2009 | Lu 1124 fois | 1 Commentaire



La troupe du Lycée Chaminade de Brazzaville.
La troupe du Lycée Chaminade de Brazzaville.
Organisé à l’initiative de l’inspection des lycées de Brazzaville, le Festival de théâtre inter-lycées, qui a eu lieu, samedi 18 avril 2009, à Brazzaville, a tenu son pari, loin des balbutiements teintés d’inexpérience et de partialité du jury de la première édition d’avril 2007. Conscients de ces ratés, les initiateurs de l’événement ont pris le ferme engagement d’assainir la structure d’appréciation des spectacles, par le choix d’un jury de métier. C’est pourquoi, l’édition de mai 2008 ne fut entachée d’aucune irrégularité. Comme celle de 2009, qui a vu le couronnement du lycée Chaminade (prix de la troupe méritante), tandis que le prix du meilleur acteur a été décerné à un élève du lycée Thomas Sankara.

Le jury de l’édition 2009 était constitué des hommes d’expérience, dont le doyen Maléla Mpéné Louya, ancien sociétaire du Rocado Zoulou Théâtre.
Comme à l’édition précédente, le lycée Chaminade a confirmé son talent dans l’art de Molière, à travers la pièce: «Le conseil de discipline est suspendu…». Cette consécration ne peut susrpendre que ceux qui ne connaissent pas l’encadreur et concepteur des textes de la troupe du lycée Chaminade: le quinquagénaire dramaturge, poète, romancier, nouvelliste, comédien et enseignant Jacques Nkéoua Oumba.

Spécialiste de conception d’œuvres de circonstances, aucune de ses productions n’est passée inaperçue, comme le témoigne son premier grand succès au concours inter-Etats de l’an XX de l’ex-Union douanière et économique des Etats d’Afrique centrale (unique lauréat), ainsi que d’autres d’envergure, qu’il a eu à remporter.

L’on retiendra, par exemple, la brillante prestation de sa troupe «La Panacée», le 25 janvier 2006, au lycée Savorgnan De Brazza, à l’occasion de la commémoration de l’an 154 de la naissance de l’explorateur Pierre Savorgnan De Brazza. Ou encore, au Centre culturel français, à l’occasion de la journée de la Francophonie, le 20 mars 2008. Le cadre assez restreint de ce papier ne peut nous permettre de nous étendre davantage sur la vie artistique de ce talentueux personnage, sombrant encore dans l’anonymat. Paradoxe troublant!

LA SEMAINE AFRICAINE
Lu 1124 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Inspection des Lycées Zone N°1: Brazzaville- Pool-Sangha -Likouala le 26/02/2013 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci beaucoup pour l'intérêt que vous accordez à notre Festival (FESTIL)
prochaine édition: du 03 au 04 mai 2013.
Bienvenus d'avance

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes