Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conservation du patrimoine culturel congolais : Des projets en étude bientôt exécutés, grâce à Eni Congo


Par La Semaine africaine | Jeudi 10 Octobre 2013 | Lu 1262 fois | 0 Commentaire



Brazzaville, jeudi 3 octobre 2013. Le ministre de la culture et des arts, Jean-Claude Gakosso, s’est entretenu avec Luca Cosentino, directeur général sortant de la société pétrolière Eni Congo, installée dans la ville côtière de Pointe-Noire. L’ordre du jour: la mise en place des projets orientés vers la conservation de la mémoire collective et la valorisation de l’héritage culturel traditionnel du Congo.

«Une culture sans histoire est une culturelle morte». Le célèbre proverbe donne acte aux déclarations faites par Luca Cosentino, à l’issue de son entrevue avec le patron du département de la culture et arts au Congo, Jean-Claude Gakosso. «Nous avons échangé sur des projets culturels que nous allons entamer dans les prochains mois. Ils ciblent la conservation de la mémoire collective et la valorisation de l’héritage culturel traditionnel du Congo. Ce sont des projets sur lesquels on avait déjà discuté, il y a quelques mois. Nous passons, bientôt, dans la phase d’exécution. Donc, nous avons échangé sur la meilleure façon de commencer ces projets, mettre en place ces projets. Ils concernent les trois régions du Congo: le Sud, le Centre et le Nord», a indiqué Luca Cosentino. Des projets qui devront permettre au Ministère de la culture et des arts d’estampiller l’histoire de la culture traditionnelle congolaise, à travers l’espace et le temps, les âges et les civilisations. D’où la nécessité de les exécuter avec suffisamment d’art. Pour le directeur général sortant d’Eni Congo, ces projets seront exécutés à bref délai: «L’idée, c’est donc de pouvoir démarrer avec tout ça dans les meilleurs délais. Ce sont des projets en phase de définition. Ce sont des projets culturels, bien évidemment, puisque nous sommes ici au Ministère de la culture».
Si la nature de ces projets est pour le moment tenue secrète, en raison des études en cours, leur orientation est, par ailleurs, porteuse de lumière. Ils donneront davantage vie à l’héritage culturel traditionnel congolais.

Hordel BIAKORO-MALONGA
Lu 1262 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes