Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe africaine de la Confédération de football : l'AC Léopards de Dolisie garde intactes ses chances de qualification


Par Brazzaville-Adiac | Mardi 3 Juillet 2012 | Lu 805 fois | 0 Commentaire



Coupe africaine de la Confédération de football : l'AC Léopards de Dolisie garde intactes ses chances de qualification
Les Fauves du Niari ont concédé une courte défaite de zéro but contre un devant Maghreb Association sportive (MAS) de Fès en match aller du tour de cadrage de la compétition

L'Athlétic club Léopards de Dolisie qui a limité les dégâts le 30 juin au Complexe sportif de Fès au Maroc, a, au regard du résultat, les clés de son destin en main pour être la première équipe congolaise à intégrer la phase de poules depuis la nouvelle configuration des compétitions africaines interclubs. Il lui suffit donc de s'imposer le 13 juillet à Dolisiepar deux buts d'écart pour réaliser cet exploit grandeur nature qui lui tend déjà les bras à l'issue de cette première manche. Avec la récupération de ses joueurs blessés, le club de Dolisie aura sans nul doute, des armes suffisantes pour valider cette constance. La mise au vert effectuée à Sousse dix jours avant ce match, a donné des signes encourageants.

Privé de ses cadres pour la plupart blessés, notamment Éric Nyemba, Kalima Ntela, Destin Fabry Makita et Losseni Komara (puni pour indiscipline), l'AC Léopards de Dolisie n'a certes pu, pour la première fois depuis l'entame de cette compétition, inscrire le moindre but à l'extérieur, mais n'a pas non plus déçu loin s'en faut. Face à l'actuel tenant du titre et vainqueur de la dernière super coupe africaine, l'équipe de la troisième ville du pays a séduit les Marocains par son football. Elle a perdu cette qualité en seconde période lorsqu'Ulrich Nzamba Mombo quittait les siens, suite à deux cartons jaunes à valeur d'un carton rouge. La punition a été difficile à digérer puisque le coup franc qui a suivi a entraîné l'unique but de la rencontre à la 50e minute, inscrit par le numéro 9 de MAS de Fès, Abourazzouk Hamza. La déconcentration de l'AC Léopards lui permettait de battre le portier Lutunu Doulé d'une frappe contrée qui a changé de trajectoire. Cette ouverture du score obligeait le staff technique de l'AC Léopards àrevoir précipitamment son plan de jeu. Le but premier, notamment de chercher à inscrire un but à l'extérieur, a cédé pour les Congolais la place à la défense. Des solutions pour résister aux assauts des locaux pendant les 40 minutes restantes, ont été trouvées. Hermann Nkodia et Gildas Okakas Otolo apportèrent un plus au travail qu'accomplissait déjà Hermann Lakolo. Guelord Bebhey Ndey, qui pesait sur la défense, a été stratégiquement esseulé en attaque.

Une équipe confiante s'apprête à aborder la manche retour

Le résultat fut satisfaisant puisque les Fauves du Niari ne se sont inclinés qu'une fois alors que les Marocains souhaitaient l'emporter largement pour éclairer leur lendemain. Ce petit but pourrait leur compliquer la tâche si l'on se réfère à la première bataille.

Mis à part cette erreur de déconcentration, le travail tactique exigé par le staff dirigeant de l'AC Léopards a rendu les tenants du titre rarement séduisants, surtout en première période, au cours de laquelle les protégés de Rémy Ayayos Ikounga ont été nettement supérieurs à leur adversaire du jour. Ils doivent nourrir quelques regrets car ils ont mené des attaques plus tranchantes dans le camp de MAS, qu'ils ont conclues de manière désordonnée.

Nzamba Mombo mettait une précision dans l'un de ses centres alors que Guelord Bebhey Ndey de la tête, ne redressait pas le ballon à la 17e minute. Dans les minutes suivantes, Césaire Gandzé essayait d'apporter sa touche dans l'animation offensive. Kessel Tsiba Moukassa se montrait lui aussi à la hauteur de la rencontre, couplant accélération, centres et frappes parfois trop écrasées. L'équipe qui livrait une rencontre de haute facture avant de baisser ensuite sa meilleure garde, notamment l'attaque pour éviter le naufrage, a terminé fort la rencontre. Elle a manqué de peu l'égalisation sur une frappe sèche de Tsiba, repoussée des deux mains par le gardien. La reprise de la tête de Guelord dans la foulée ne trouvait pas la cadre.

Il faut également saluer le sauvetage in extremis de Lutunu Doulé qui, d'un arrêt irréprochable, a permis à son équipe de conserver intactes ses chances de qualification historique. L'équipe défendant à la fois l'honneur de Dolisie et du pays tout entier, doit tirer les enseignements de cette manche pour espérer poursuivre la compétition.

James Golden Éloué, envoyé spécial à Fès
Lu 805 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes