Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe africaine de la Confédération : l’AC Léopards de Dolisie laisse un travail inachevé


Par Adiac-congo.com | Dimanche 28 Septembre 2014 | Lu 251 fois | 0 Commentaire

es Fauves du Niari ont concédé le 27 septembre au stade Denis-Sassou-N’Guesso un décevant match nul de zéro but partout. En d'autres termes, 90 minutes n’ont pas suffi à l’Athlétic club Léopards pour refaire ne serait-ce que son retard d’un but concédé au match aller à Abidjan le 21 septembre.



les Fauves du Niari éliminés par le Séwé sport
les Fauves du Niari éliminés par le Séwé sport
Le bateau transportant l’espoir de tout un peuple a chaviré à Dolisie dans un stade où il est difficile de voir du beau jeu. Les vainqueurs de la 9e édition laissent ainsi la place à Séwé sport de disputer sa première finale de son histoire. L’aventure du représentant congolais laisse un goût d'inachevé. L’AC Léopards ne disputera pas cette saison, sa deuxième finale de la Coupe d’Afrique et n’établira surtout pas cette année un nouveau record des clubs congolais en compétition interclubs de la CAF en remportant la coupe à deux reprises. Visiblement, la pelouse a été un véritable handicap pour les Fauves du Niari et un vrai bonheur pour le Séwé sport qui, en deuxième période, n’a su que gérer son avance d’un but.

C’est la première fois en compétition africaine que les Léopards manquent une qualification à Dolisie alors qu’ils n’avaient qu’un but de retard à remonter. Les mêmes causes ont produit les mêmes effets puisque ce scenario n’est que la suite logique des demi-finales de la Coupe du Congo perdues cette saison par les Fauves du Niari devant les Diables noirs alors qu’ils avaient également un but à remonter. Le club ivoirien a tenu le coup. Mais le grand boulot a été en partie fait par son portier Gbohouo Guelassiogon qui a réussi a empêcher l’ouverture du score à la 10e minute, gagnant son duel avec Mahamane Cissé qui se présentait devant lui. La reprise d’Abouna Nzana a été détournée en corner. Puis il a été sur tous les ballons balancés dans la surface par les joueurs des Léopards en panne d’inspiration. L’entrée de Kader Bidimbou était un léger mieux pour les locaux.

D’autres actions à mettre au crédit de l’AC Léopards et conclues de manière très désordonnée étaient des coups francs. Le seul qui semblait bien tiré est celui de Ntéla Kalema à la 75e minute qui n’était pas très loin du cadre. Des erreurs de placements ont aussi coûté cher à l’équipe. Les ballons déviés traînaient dans la surface sans pourtant trouver de preneur. Si les Léopards ont poussé, le Séwé sport n’a non plus baissé les bras surtout en première période. Dès la 7e minute, Souleymane Dembélé cadrait déjà sa reprise pas assez puissante pour inquiéter Lawrence Ngome, le gardien de l’AC Léopards. Souleymane Dembélé arme un tir tendu sur un coup franc de plus de 40 m qui obligeait le gardien des Léopards à le détourner en corner à la 28e minute.

Hermann Kouao n’a pas su à la 30e minute exploiter à bon escient le ballon qui lui revient entre ses pieds après un mauvais dégagement de la défense des Léopards, plaçant le ballon légèrement au dessus de la cage de Lawrence Ngome. Le bonheur étant passé outre, pour mieux rebondir la saison prochaine, le numéro 1 des Léopards, Rémy Ayayos Ikounga doit résoudre trois problèmes essentiels. Le premier concerne la pelouse du stade qui ne rend pas service à l’équipe, le second repose sur les choix parfois contestés de l’entraîneur et le dernier : le manque d’engagement de certains joueurs qui sont passés à côté du match alors qu’on attendait beaucoup d'eux.

Les déclarations

Gervais Rigo, entraîneur de Séwé sport : « Nous venons là de confirmer que la victoire contre le TP Mazembé et l’Étoile du Sahel n’était pas surprenante. C’est le fruit d’un bon travail. Depuis trois ans, nous sommes champions en Côte d’Ivoire. Il fallait confirmer sur le plan africain. Je pense que nous sommes dans la droite ligne de notre montée en puissance. Au départ, il ne fallait pas jouer la défensive. Il fallait tout faire pour pouvoir planter un but. En deuxième mi-temps nous avons tout fait pour gérer et renforcer derrière. C’est ce que nous avons réussi. »

Patrick Aussems, entraîneur des Léopards de Dolisie : « C’était déjà une cruelle déception après le jeu que nous avions proposé au match aller et le manque de réussite. On ne pensait qu’au match retour, on aurait pu faire la différence. Malheureusement, nous avons rencontré une équipe bien regroupée qui a bien défendu son avance d’un but. Il faut féliciter Séwé sport parce qu’il a tenu le coup. Il est venu chercher le nul qu’il voulait. »

James Golden Eloué
Adiac-congo.com
Lu 251 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes