Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe africaine de la Confédération : l'AC Léopards de Dolisie pense déjà à la manche retour


Par Brazzaville-Adiac.com | Vendredi 7 Septembre 2012 | Lu 285 fois | 0 Commentaire



Les Fauves du Niari occupent, au terme de la phase aller, la deuxième place du groupe après la défaite de WAC de Casablanca devant Djoliba AC
Lentement mais sûrement, l'Athletic Club Léopards de Dolisie est en train de déjouer les pronostics pour décrocher une qualification historique pour les demi-finales de la compétition. Les Fauves du Niari occupent la deuxième place du groupe B avec trois points en autant de matches. L'AC Léopards est devancé par Djoliba AC qui en compte sept avant de surclasser à son tour le Wydad Athletic Club de Casablanca et le Stade malien (deux points chacun). Les Fauves du Niari doivent cette position à la défaite, le 2 septembre au stade Modibo-Keita à Bamako, du WAC 1-2 devant le Djoliba AC couplé au nul d'un but partout, obtenu de haute lutte le 1er septembre devant le Stade malien, quinze jours seulement après avoir imposé le même sort à l'actuel leader du groupe. Ousmane Cissé avait ouvert le score pour le Stade malien à la 34e minute.

Le gardien de l'AC Léopards, qui avait déployé tout son talent, a été la satisfaction du club congolais. Exceptionnel sur toute la ligne, il a gagné plus de quatre face à face devant les attaquants maliens. L'équipe, impressionnante par sa volonté de gagner et son manque de complexes, a été efficace pour revenir au score le plus rapidement possible. Hermann Lakolo a rétabli l'équilibre six minutes plus tard. Des atouts qui laissent penser que la bataille, loin d'être gagnée, s'annonce déterminante pour la manche retour qui commence le 15 septembre. Face aux mêmes adversaires le 16 septembre, au stade Denis-Sassou-N'Guesso, le club dolisien est obligé de donner le meilleur de lui-même soit pour conserver cette place enviée par ses poursuivants ou pour faire un pas important pour contester la suprématie de Djoliba AC dans ce groupe.

Le président des Fauves du Niari, qui nous a livré ses impressions avant le retour de ses poulains de Bamako, croit en leur avenir.

Gagner le match du 16 septembre avec l'appui de vrais supporters et non de simples spectateurs

« Je peux dire avec certitude que nous pensons avoir eu jusqu'à présent un parcours encourageant, même s'il n'est pas encore à la hauteur de nos espérances, de nos ambitions. Il fut un temps où je vous disais que je voulais aller le plus loin possible. Mes ambitions aujourd'hui restent les mêmes et c'est pour cela qu'au vu des résultats, c'est-à-dire les trois matchs nuls que nous avons enregistrés, à savoir un à domicile et deux à l'extérieur, on peut d'emblée dire que l'équipe se comporte de façon honorable, sérieuse. Et ce résultat nous donne des raisons d'espérer pour la suite de la compétition qui, je le sais, ne sera pas très facile car les équipes en face sont expérimentées et redoutables » , a reconnu Rémy Ayayos Ikounga.

À cette étape de la compétition, les Léopards, qui auront le privilège de recevoir à deux reprises les équipes maliennes, n'ont plus droit à l'erreur à domicile s'ils veulent passer ce cap. L'équipe doit gagner ses deux matchs puis négocier un bon résultat à Casablanca pour ne plus dépendre des calculs. Les dirigeants prennent des dispositions pour ne pas passer à côté des objectifs. Elle entend écrire à la Fédération congolaise de football pour annuler le match du championnat qui doit opposer ce dimanche à Dolisie son équipe à celle de Club Mokanda de Pointe-Noire en vue de préserver ses joueurs d'éventuelles blessures.

« C'est un match qui est extrêmement difficile et nous voulons le préparer avec beaucoup de sérieux, car c'est un match qui pourrait être un détonateur pour aller vers la demi-finale. Ce match à domicile doit pour nous être un match de référence et j'ai engagé mon équipe technique pour me faire quotidiennement le rapport de tout ce qui se fera à l'entraînement et hors entraînement avec les joueurs. C'est pour vous montrer le prix que j'attache à ce match du 16 septembre », a indiqué le président du club avant de lancer un appel au soutien des Fauves du Niari. Ayant certes l'avantage de jouer sur son terrain et devant son public, l'AC Léopards n'a pas l'avantage du jeu. C'est pour cette raison que le soutien du douzième homme est important.

« J'en profite également pour dire à notre public que nous devons gagner le match du 16 septembre à douze. C'est-à-dire les onze joueurs sur le terrain plus les supporters réunis dans une belle harmonie, un même élan et dans un bel engagement. Je veux voir le 16 septembre des supporters qui soutiennent l'équipe jusqu'au bout. L'heure est décisive. J'exprime ma reconnaissance infinie à messieurs Calixte Nganongo et Raoul Ominga de la SNPC pour leur soutien inestimable », a conclu Rémy Ayayos Ikounga.

James Golden Éloué
Lu 285 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes