Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe de la Confédération : La belle histoire de l’A.C Léopard continue


Par La Semaine Africaine | Mercredi 18 Juillet 2012 | Lu 437 fois | 0 Commentaire



Les Fauves du Niari peu avant leur qualification (Ph. J.G.Eloué).
Les Fauves du Niari peu avant leur qualification (Ph. J.G.Eloué).
C’est fait, c’est historique! L’A.C Léopard s’est qualifié pour la phase de poules de la Coupe de la Confédération. Il a, définitivement, fait voler en éclats le verrou de la porte de ladite phase, en se débarrassant du MAS de Fès, qu’il a battu et éliminé, 2-0, samedi 14 juillet 2012, au Stade Denis Sassou Nguesso, à Dolisie, en match retour du tour de cadrage.
Ce fut éprouvant, nerveusement! Tout s’est joué dans le temps additionnel, alors que les Marocains jouaient en infériorité numérique, depuis la première période de jeu, un des leurs ayant vu rouge. Avant un deuxième, qui a bousculé l’arbitre, suite au pénalty accordé à Léopard, qui a scellé leur sort. L’essentiel étant fait, l’A.C Léopard entre dans l’histoire, en devenant le premier club congolais à accéder en phase de poules d’une coupe africaine des clubs.
De la surprise à l’éloge, un pas vite franchi. Le stade était noir de monde. La foule, comme saisie d’hystérie collective, ne se serait pas rendu compte d’un ciel tombant sur le stade. La joie était débordante. Ce sont des moments que l’on souhaiterait vivre au moins une fois dans sa vie de sportif. Ils ne reviennent pas souvent.
Dans cette foule, qui refusait d’évacuer tribunes et gradins, un homme ne parvenait toujours pas à dissimuler son émotion. Il a été la proie des flashes des reporters photographes. Et, singulièrement, il a gardé son calme. Il était heureux, très heureux. Artisan de la marche victorieuse de l’A.C Léopard, il était, tour à tour, gai ou ému, avec sa modestie habituelle. Il a vu ses efforts couronnés, en partie, de succès.
Dehors, la fête! Elle s’est poursuivie le long des sentiers qui mènent dans les différents quartiers de la capitale de l’or vert. Quelques heures plus tôt, les débats étaient passionnants. On s’en souvient. On se souvient des deux coups de l’A.C Léopard. Pour qui avaient-ils sonné? Pour MAS de Fès, dont la cage reçut, tour à tour, l’insolite visite de Bienvenu Kombo (38e) et de Yapo Ngouelolida (90e +4), qui ont hypnotisé le portier marocain et tiré, victorieusement, au but, le premier, sur coup franc, le second, sur penalty.
L’A.C Léopard peut, maintenant, penser à la prochaine étape, qui s’annonce, déjà, rude. Mais, il a, tout comme ses adversaires, d’énormes chances à défendre. Qu’il continue à étonner, à subjuguer le Congo sportif ou qu’il tombe, un jour, c’est la loi du
sport. Il ne devrait nullement en rougir. On n’en fera pas, certainement, une montagne de regrets. En tout cas, ni quolibets ni regrets…

Equateur Denis NGUIMBI et Guy-Saturnin MAHOUNGOU
Lu 437 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes