Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe du Congo : AC Léopards de Dolisie candidat à sa propre succession


Par Brazzaville-Adiac | Mardi 31 Juillet 2012 | Lu 303 fois | 0 Commentaire



L'équipe détentrice du trophée s'est imposée hier au stade Alphonse-Massamba-Débat 3-1 devant le Club athlétique Renaissance Aiglon (Cara) lors du match avancé des demi-finales retour en y ajoutant de la manière

Vainqueurs de deux manches face à son adversaire, les Fauves du Niarise qualifient pour la quatrième fois consécutive pour la finale de cette compétition. Ils ambitionnent de conserver le trophée dont ils ont maintenant le secret lors de l'ultime étape qui se jouera le 14 ou 15 août à Kinkala. L'adversaire de l'Athlétic club Léopards de Dolisie sera connu demain à l'issue de la confrontation Saint-Michel-d'Ouenzé/Diables noirs. Dans une rencontre d'un niveau technique exceptionnel, les tenants du titre se sont inclinés à la mi-temps avant de faire valoir leur orgueil en seconde période. Ce qui leur a permis de passer haut la main.

Pourtant les premières occasions du match étaient à mettre au crédit des Fauves. Kader Bidimbou armait à la 7e minute une frappe qui ne passait pas loin du cadre. Les Aiglons réagissaient dans les minutes qui suivaient, mais Rochel Osséré, servi dans les conditions idéales,dévissait sa frappe. L'AC Léopards reprenait le contrôle des actions franches respectivement grâce à une reprise du plat de pied de Rudy Guelord Bhebey Ndey sauvée sur la ligne par un défenseur Aiglon et la frappe d'Éric Nyemba qui effleurait la barre transversale.

Les Aiglons appuyaient sur l'accélérateur à la 20e minute, prenant alors les commandes des débats. Une erreur de Boris Moubio profitait à Christian Ngimbi qui s'échappe dans la surface. Le joueur de Cara qui a dépensé trop d'énergie ne cadrait pas sa frappe pour inquiéter Lutunu Dulé. Ce n'était que partie remise puisqu'à la 29e minute l'un des attaquants des Rouge-et-Noir se retrouvait nez à nez devant Lutunu. Safrappe, au départ repoussée par le gardien de l'AC Léopards, est reprise par Rochel Osséré pour le premier but de la rencontre. Son équipe accentuait la pression ; malheureusement pour elle, la frappe croisée de Gedson Baleckita heurtait le poteau droit de Lutunu.

Dominés, les Fauves du Niari remettaient le nez à la fenêtre à la 44eminute. Bienvenu Kombo, d'un centre, donnait un caviar à Guelord Bhebey-Ndey. Ce dernier libre de tout marquage renvoie de la tête la balle au premier poteau, mais manque de réussite : sa tentative échoue sur la barre transversale. Une leçon que les Aiglons n'ont pas su tirer d'autant plus qu'à après la reprise, le capitaine de l'AC Léopards est récompensé de ses efforts à la 57e minute. Guelord Bhebey-Ndey doublait ensuite la mise à la 72e minute, au terme d'une action qu'il a menée lui-même après son « une-deux » avec Hermann Lakolo. L'addition a été très salée lorsque Héritier Gouelou, dit Yapo, inscrivait de la tête le dernier but à la 90e minute pour renvoyer définitivement les Aiglons à la maison.

« C'est la marque de fabrique des grandes équipes. Je crois qu'aujourd'hui, AC Léopards a atteint un niveau dont on ne peut pas douter. Ce n'est que normal parce que chaque adversaire que nous rencontrons ne se présente pas en candidat résigné. Au contraire, ils viennent jouer leur chance à fond, mais vous savez, nous sommes engagés en compétition africaine et en venant à Brazzaville nous sommes engagés à livrer un match tactiquement fort. Si Léopards aujourd'hui a intégré la phase de poules, c'est parce que l'équipe a gagné la Coupe du Congo et nous voulons rester dans la compétition africaine : il nous faut remporter cette coupe pour la garder à Dolisie », a déclaré Cyril Donga, l'un des entraîneurs de l'AC Léopards.

« Ils ont su dominer pendant que mes joueurs rêvaient un peu et après,on a pris les buts. Et dès que nous les avons encaissés, il n'y a plus eu l'esprit. Mes joueurs n'ont pas pu supporter d'être rattrapés puis se faire devancer. Dans leur tête, ils ont lâché. Voilà pourquoi nous sommes arrivés à cette défaite », a reconnu Joseph Marie Madinguela, le coach de Cara.

James Golden Éloué
Lu 303 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes