Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupes du Congo de football. La finale masculine noyée dans la violence


Par Pascal BIOZI KIMINOU | Jeudi 20 Août 2009 | Lu 766 fois | 1 Commentaire



La police a dispersé les gradins aiglons à coups de bombes lacrymogènes.
La police a dispersé les gradins aiglons à coups de bombes lacrymogènes.
Samedi 15 août 2009, célébration du 49ème anniversaire de l’indépendance du Congo. Pour les férus du football, finales des Coupes du Congo, dans l’après-midi. Neuvième édition, pour les dames, vingt cinquième, pour les hommes. Les deux joutes, à Massamba-Débat.
Si le calme a prévalu, en lever de rideau, par contre, les vieux démons se sont réveillés pour le match phare, celui des hommes, entre CARA de Brazzaville et l’A.C Léopard de Dolisie. Ils ont embrasé les gradins, en l’absence de dispositif de sécurité efficace.

Premiers à en découdre, l’A.C Colombe et Patronage Sainte-Anne ont quitté, sans histoire, la pelouse. Après un match terne, qui a, toutefois, tourné à l’avantage de la première équipe citée (1-0). Le but victorieux de Colombe a été inscrit par Loulendo (10e).
La seconde rencontre, match-phare, disons-nous en début d’article, a accouché d’une souris. Elle n’est pas allée à son terme, dans un stade noir de monde, l’entrée étant gratuite. Devant le Premier ministre, Isidore Mvouba, quelques membres du gouvernement, des autorités de la ville et ceux du football congolais.

Pour cette finale, les ingrédients étaient réunis pour chauffer les gradins. Déjà, des remous à l’arrivée du premier ministre. Tout de même, il se fait présenter les 22 acteurs, puis d’un geste, du pied droit, donne le coup d’envoi du match.
Le trio arbitral, venu de la R.D. Congo, est assisté de René Louzaya, comme 4ème arbitre. La partie démarre à 16h5. Les 22 acteurs font circuler le ballon sur une pelouse bien taillée, avec des actions tranchantes, de part et d’autre, mais aucune équipe ne parvient à violer les filets adverses.

Quarante cinq minute n’ayant rien produit (0-0), la deuxième période démarre sur les chapeaux de roue. Douze minutes seulement ont suffit pour que l’AC. Léopard ouvre le score. Sur un centre en retrait, Aruna est ceinturé dans la zone fatale. Le penalty qui s’en suit est transformé par le gardien Lutunu. On joue la 57ème minute. 1 – 0.

Blessé dans son amour propre, CARA multiplie les actions sporadiques. Il fait feu de tout bois. Ses efforts seront couronnés à la 64ème minute, lorsque, de la tête, Guicha Bomaniaye expédie le sac de cuir dans la lucarne. C’était l’égalisation, mais le but est refusé par l’arbitre Didier Vundulu, pour hors jeu, semble-t-il, signalé par son premier assistant, un certain Moïse.

Explosion de colère, dans le camp aiglon. Dirigeants, entraineur et autres supporters vocifèrent. Certains arrosent les officiels des projectiles, des cailloux. Policiers et gendarmes ont du mal à retablir l’ordre. Tout de même, ils réussissent à sécuriser les officiels, qu’ils extirpent sous les feux des gaz lacrymogènes lancés dans les gradins hostiles.

Pendant ce temps, la partie se poursuit, normalement, sur l’aire de jeu. Avant d’être arrêtée, momentanément, faute de combattants. Les Aiglons s’étant retirés du rectangle à l’instigation de leurs supporters. Et, après 15 minutes d’attente, l’arbitre siffle, définitivement, la fin de la partie. Il restait une bonne vingtaine de minutes à jouer.
Reste, le jury disciplinaire de la Fecofoot (Fédération congolaise de football). Pour trancher et faire appliquer le règlement.

Mais pour quelle raison, la Fecofoot a fait venir les arbitres de l’autre côté de la rive gauche du fleuve Congo? Ce n’est pas pour la première fois. L’on se rappellera la finale de la 21ème coupe du Congo, en 2005, entre Patronage Sainte-Anne et Diables-Noirs, avec un trio arbitral venu du Gabon. Et le match d’appui de la demi-finale en 2008, entre Diables-Noirs et l’A.S Kondzo, confiée à un trio arbitral de la R.D. Congo, déjà.


LA SEMAINE AFRICAINE

Les équipes

Dames:

Patronage Sainte-Anne: Samanké, Loubelo, Ndiaye, Bantsimba, Ntsango, Adamio, Bikounda, Diassa Fatoumata, Katsionga, Boulath, Boueya, Mboumba, Adjudja, Kayembé, Ledamba, Nkouba
Entraineur: René Loufoua

A.C Colombe: Ngamakita, Loulendo Elda, Bongo Ida, Mahoukou, Mahouna, Bongo, Passou Ndiaye, Mbombi Makeli, Ngouala Loulendo, Kokolo, Malaki, Mafouta, Ossengui Ngoteni Mabiala, Mafouala
Entraineur: Joseph Penaya.
Arbitre: Nicaise Kouendzé

Hommes:

CARA: Mahungu; Manima, Sadiki, Loemba, Mountali; Mabika Bikouta (Cap.), Malonga Barthel, Issambo-Inanga; Bomaniaye Guicha, Nguimbi Christian, Bukasa. Remplaçants: Armand Koutsiatama, Batchi, Roger Samba, Ntsiba Moukassa, Nolly, Leballé Doly, Elinga. Entr.: Moutaré.

A.C. Léopard: Lutunu; Mbandza, Dolofi, Ikouma, Nkodia (cap.); Moubio, Ngandzé Claude, Ngandzé Césaire; Nkombo, Aruna, Bayiya; Remplaçants :Lamba Maka, Nzikou, Matondo, Moukali, Mieté, Muzielé Ntoto, Mbuata Héritier. Entr.: Benoit Kokolo.
Lu 766 fois


Vos commentaires:

1.Posté par juste bayamboudila le 24/04/2014 18:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'aime cette page!

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes