Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Couple. Il jouit trop vite :un peu de maîtrise (fin)


Par . Pagesafrik | Mercredi 30 Juin 2010 | Lu 938 fois | 0 Commentaire



Troisième partie et fin de ce dossier consacré à l’éjaculation précoce ! Après tous les conseils d’usage, les informations données sur ce dysfonctionnement sexuel, le moment est venu de passer à la phase pratique! Que de techniques et astuces cette semaine pour vous permettre de mieux contrôler votre éjaculation afin de la rendre meilleures…

Tout est question d’entraînement pour parvenir à gérer ce qui semble bien difficile à maîtriser. Ne croyez pas que vous serez un as en la matière en une semaine, non !



Cela peut prendre un mois (si vous avez des rapports réguliers) ou plus ! Mais on le sait tous, rien ne réussit dans la précipitation, alors un peu de patience…Et surtout, soyez coopératif (ve) avec votre partenaire pour un meilleur résultat, des exercices que nous allons vous proposer. Dernière précision, nous vous donnons ces exercices en vrac, à vous de choisir dans le tas et de les essayer selon votre inspiration. Mais, n’oubliez jamais d’avoir près de vous une montre ou un chronomètre pour vous donner une idée du temps que vous mettez à chaque fois pour jouir et des efforts que vous effectuez au fil des jours.

- Apprenez à vous connaître seul ! Certains hommes ne savent pas être à l’écoute de leur corps et c’est la raison pour laquelle ils sont nom-breux à échouer en matière d’éjaculation. Dans votre chambre (couché sur votre lit) avec ou sans le soutien de votre partenaire, essayez de vous masturber ou faites-vous masturber. Rien que ça ! Vous allez sentir que ça bouge au niveau de votre pénis. Mais à chaque étape, les sensations sont différentes. Concentrez-vous sur ce que vous ressentez et à chaque fois dites-le, essayez de décrire les choses…jusqu’à éjaculation ! Cet exercice fait sur une certaine période va vous permettre de mieux vous familiariser avec le processus d’éjaculation et de savoir à quel moment votre éjaculation se signale.

- Si vous êtes du genre à éjaculer rapidement, une fois que vous avez réussi à entrer dans l’intimité de votre partenaire, nous vous recommandons d’éviter au maximum les va-et-vient. Rien ne vous empêche de rester allongés, l’un dans l’autre et l’un sur l’autre pendant un bon bout de temps. Prenez le temps de savourer ces instants de communications des corps. Un délice ! Et pour vous aider dans le travail que vous faites sur vous-même, votre partenaire peut, à un moment faire bouger son sexe en le serrant fort autour de votre pénis et en le relâchant pour mimer un peu le mouvement des contractions.

- Toujours à propos des va-et-vient, nous vous proposons la technique du « stop and go ». Contrairement au conseil précédent, vous êtes, ici, en plein mouvement dedans et vous sentez que ça va venir ! C’est simple : Stoppez tout mouvement et attendez que l'excitation soit refoulée. Cette technique marche bien, mais il faut avouer que les femmes n'aiment pas trop car elles ont plus de difficultés que les hommes à monter en plaisir. Alors, stopper et repartir peut être pour certaines un calvaire.

- Evitez de trop vous concentrer pendant vos rapports sexuels. Essayez de penser à tout mais pas trop au sexe ( c'est-à-dire au plaisir que vous allez tirer) ! Cela vous aidera à retarder la venue de l’éjaculation. Mais, si malgré tout, vous sentez que ça peut venir, une autre tactique consiste à changer régulièrement de positions sexuelles pendant un seul rapport pour vous déconcentrer un petit peu à chaque changement. Cela permet, en fait, de relâcher la tension sexuelle. Mais évitez surtout d’appliquer les positions qui vous plaisent, vous font fantasmer car c’est clair que vous risquez, dans ce cas-là, d’éjaculer encore plus vite !

- Messieurs, après la phase de préliminaires, écartez doucement les jambes de votre partenaire (il est préférable d’adopter la position du missionnaire : (elle est couchée sur le dos et vous sur elle). Tenez d’une main votre pénis pour vous aider à le faire entrer petit à petit, tout doucement et dans la bonne direction (en ligne droite bien centralisée). Ça y est ! le gland (bout du pénis) est en contact avec l’entrée du vagin.

A cette étape, qu’est-ce que vous ressentez ? Si vous ne ressentez pas cette envie pressante de libérer le sperme, faites entrer encore une partie du pénis (la moitié de la verge, par exemple), avancez un peu plus. Mais si vous sentez que vos jambes tremblent, que quelque « chose » risque de sortir et de gâter vos efforts, retirez-vous rapidement. Sortez vite (mais tranquillement, avec sérénité) et surtout, ne touchez pas votre sexe. Attendez que l’excitation diminue un peu. Mais, pour passer le temps, vous pouvez faire une gâterie sexuelle à votre partenaire pour l’exciter encore plus. Et recommencez à la pénétrer. Il vous faudra sortir une ou deux fois supplémentaires avec le même processus jusqu’à ce que vous sentiez que votre partenaire et vous êtes prêts à jouir plus ou moins au même moment. Mais, soyez attentif aux réactions de la femme pour éviter de vous tromper, aussi.

- La façon dont on respire est aussi un bon moyen de faire ralentir la sortie du sperme, messieurs. Inspirez avec la bouche pour prendre le maximum d’air, bloquez la respiration pendant quelques secondes, avant de relâcher en soufflant. Votre envie d'éjaculer s'arrêtera aussitôt. Et si elle revient aussitôt après, vous pouvez toujours recommencer avec cette technique ou en choisir une autre, car pour une certaine efficacité, il est bon aussi de pratiquer, lors d’un rapport sexuel, deux ou trois des techniques que nous vous livrons sur cette page !

• Pendant l’acte, caressez votre partenaire, occupez-vous de son plaisir sexuel. Cela vous permet de détourner l’attention de votre plaisir personnel et de ne pas trop penser à éjaculer. C'est important de penser d'abord à donner du plaisir à son partenaire car quand on ne porte son attention que sur son propre plaisir, on s'excite forcément beaucoup plus vite et donc l'éjaculation arrive spontanément.

- Privilégiez les positions dans lesquelles vous pouvez avoir un certain contrôle de la situation. Si la femme est sur vous et donc active, ce n’est pas évident, à moins qu’elle n’ait des techniques pour vous éviter de jouir vite. La levrette, le missionnaire, les petites cuillères et leurs variantes... Quand vous serez un vrai pro, vous pourrez ensuite vous lancer dans les autres.

- Il existe aussi en pharmacie certains produits et objets (spray, gels, anneaux en latex et même préservatifs) qui peuvent vous aider par leurs effets retardant l’excitation, l’érection. Ils agissent sur la sensibilité du gland du pénis et vous aident à ne pas trop ressentir l’excitation rapidement. Cependant, il est bon de les utiliser en pratiquant aussi un ou deux exercices recommandés ici pour faire plus complet.

Par Stéphie Joyce (Top Visages)
stephiejoyce1@yahoo.fr
Lu 938 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes