Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

DRD : Hellot Matson Mampouya perd 126 cadres et militants


Par Adiac-congo.com | Samedi 13 Septembre 2014 | Lu 404 fois | 0 Commentaire

Pendant que les partis et associations politiques s’organisent pour mieux affronter les élections locales, scrutin du 28 septembre prochain, cent vingt-six membres du conseil national et du bureau politique de la Dynamique républicaine pour le développement (DRD) ont annoncé, le 10 septembre à Brazzaville, leur démission de cette formation politique que préside le ministre Hellot Matson Mampouya.



Hellot Matson Mampouya. DR
Hellot Matson Mampouya. DR
Le collectif des démissionnaires reproche à la direction politique du parti, entre autres, le non-respect des engagements pris vis-à-vis des responsables des partis et associations dissous en faveur de la DRD ; la manière arbitraire dont les listes de candidatures aux élections locales sont constituées au mépris des textes fondamentaux régissant le parti ; la mise en place d’une administration parallèle, ainsi que le mutisme que le parti garde au sujet du débat sur le changement ou non de la Constitution du 20 janvier 2002.

En outre, le collectif des démissionnaires affirme que leur décision n’est pas le résultat d’un quelconque coup de tête, mais plutôt l’aboutissement d’une accumulation de frustrations de tous genres. Il attire, par ailleurs, l’attention des personnes qu’en démissionnant, ce collectif ne constitue pas un obstacle, encore moins une opportunité à la DRD, pour ne pas être comptable des revers que le promoteur de la DRD avait en son temps, reprochés aux autres.

Les démissionnaires ont informé le public que leur démarche avait été étouffée par la direction politique qui confisquait leurs lettres de démission dans l’espoir d’ouvrir les négociations avec eux. Ils ont lancé un appel à tous les militants qui se sentent lésés de se ressaisir car, déclarent-ils, au sein de leur ancien parti, l’horizon est sombre. « La DRD est un parti républicain dont la grande majorité de militants ont adhéré sans conviction et peuvent se retirer en démissionnant à la moindre inconvenance, incohérence, inobservation des dispositions des statuts et règlement intérieur, manque de considération et non-respect des cadres nationaux et mauvaise gestion des cadres et des instances mises en place par le congrès », ont indiqué les démissionnaires.

En outre, le collectif des démissionnaires s’est engagé à rejoindre le train du processus sur le changement de la Constitution du 20 janvier 2002. Il a affirmé qu’au sein de la DRD, la contradiction est étouffée. Le collectif a réitéré son soutien indéfectible au président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Roger Ngombé
Adiac-congo.com
Lu 404 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique