Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des Canado-congolais s’inquiètent des dérives du régime de Sassou Nguesso


Par Rcinet.ca | Mercredi 11 Mai 2016 | Lu 953 fois | 0 Commentaire

Au Canada, les partisans de l’opposition et en particulier, ceux du général Jean-Marie Michel Mokoko du Congo-Brazzaville se mobilisent. Ils dénoncent à la fois la victoire, au premier tour, du président Denis Sassou Nguesso au scrutin du 20 mars et la répression qui s’abat sur les adversaires du pouvoir.



Denis Sassou-Nguesso Crédit photo : POOL New / Reuters
Denis Sassou-Nguesso Crédit photo : POOL New / Reuters
Le 16 avril 2016, jour d’investiture de Denis Sassou Nguesso, le Canada, par la voix du ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et de celle de son homologue du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, avait déploré « le processus électoral irrégulier » ayant a mené à l’investiture de M. Sassou Nguesso.

Les deux ministres canadiens avaient notamment évoqué les arrestations arbitraires, les restrictions imposées sur les télécommunications et la libre circulation, et les tentatives d’intimidation des médias.

Stéphane Dion et Marie-Claude Bibeau soulignaient également que le caractère essentiel du renforcement des institutions démocratiques pour « garantir la gouvernance inclusive, le pluralisme pacifique et la croissance macroéconomique, qui profiteront à la population congolaise. »

Il se trouve qu’entre temps, celui qui est arrivé officiellement 3e dans ce scrutin, le général Jean-Marie Michel Mokoko est de facto assigné en résidence surveillée, à Brazzaville, sans aucune charge officielle. Ce qui inquiète des membres de la diaspora congolaise au Canada.

D’ailleurs, cette diaspora veut attirer l’attention de la communauté internationale sur la situation préoccupante au Congo. D’où l’idée de l’association Convention de la Diaspora Congolaise inc., d’inviter en Amérique du nord Me Norbert Tricaud, l’avocat lobbyiste du général Jean-Marie Michel Mokoko. M. Tricaud dresse un état des lieux de la situation politique au Congo.

Que peut faire le Canada?

Contrairement à un pays comme la France, le Canada a des relations très limitées avec la République du Congo. Donc, seul, Ottawa peut difficilement modifier le cours des choses au pays de Denis Sassou Nguesso. Mais dans le cadre d’une action concertée, multilatérale, l’influence du Canada peut être tangible. Cela dit, Ottawa n’a de cesse d’encourager la réconciliation nationale, le renforcement des valeurs démocratiques, des droits de la personne, ainsi que de la bonne gouvernance en République du Congo.
Lu 953 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique